Habits et autres accessoires

Je n’ai jamais compris cette obsession autour de l’uniforme des infirmières, même maintenant que je me retrouve à l’hôpital pour des scanners cérébraux. Épluchons le fantasme :

Sous la blouse, un corps avec des formes, indéniablement féminines, et sous les formes, après quelques soubresauts, de la chair encore frémissante, puis dessous encore, des os, qui eux-mêmes contiennent de la moelle.

Et ce sang, tout ce sang qui éclabousse le sol de ma chambre. Vous trouvez ça excitant, vous ? Bon, d’accord, je dois le reconnaître… ça m’émoustille quand même un peu !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :