Opéra

La Luftwaffe ayant doté ses stukas de sirènes afin d’apporter une petite touche musicale à sa grande entreprise de destruction, l’armée française a décidé d’accrocher une soprano du dimanche à chacune des bombes qu’elle prévoit de balancer sur le Reich. Il lui est demandé de chanter des airs vindicatifs, de monter dans les aiguës, et surtout de détonner au bon moment.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :