Opéra

Enfin les débuts tant attendus des trois petits cochons à l’opéra. Le public salive déjà, mais la critique a promis d’être sanguinaire. Les chanteurs sont passés sur le grill. Et, enfin, le verdict tombe, unanime : une fois qu’on y a gouté, on ne peut plus qu’être friand de lard lyrique.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :