Opéra

Après chaque représentation, la soprano restait seule au milieu de l’opéra à répéter ses gammes.
On comprit la raison de cet acharnement le jour où on la trouva, au petit matin, morte écrasée par le gigantesque lustre décroché du plafond. Elle avait atteint la note ultime, celle à laquelle le cristal ne peut résister.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :