Opéra

La Callas ayant chanté tout l’été, se trouva fort dépourvue quand la bise fut venue. Elle alla crier famine chez la patronne du MEDEF, sa voisine, qui lui dit d’aller se faire foutre (Elle avait une crise des subprimes et une dégradation de la note souveraine du bled où elle avait investi à gérer, et un lumpenprolétariat qui la gonflait grave à vouloir être payé pour être exploité.).
— Qu’est-ce que tu glandais à vingt ans au lieu de faire l’ENA ?
— Je chantais.
— Bah, va chanter maintenant, et lâche-moi la grappe, faut que je fasse des plus-values.
La Callas s’en fut tête basse, jusqu’à l’opéra. Elle escalada les grands escaliers et murmura quelques notes discrètes.
Depuis l’une est couverte de diamants, l’autre de dettes.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :