Dictons à la con

Pluie à la Saint-Gzorg, plants de zbafs poussent comme des chorgs.
Mais si soleil trois pougnes plus tard, préfère les kharaîgns de maldar.

(Je sais, c’est complètement ridicule. Qui voudrait faire pousser des zbafs et des kharaîgns de maldar sur le même sol ? Les Bzomliens sont vraiment de piètres jardiniers.)


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :