Poésie médiévale japonaise & Cie

Ayant longé la côte,
Je dors sous un abri de chaume
Près des rochers, une rame pour oreiller
Les vagues rugissent
Comme je ne les avais jamais entendues

浦つたふ磯の苫屋の梶枕聞きもならはぬ波の音かな
藤原俊成
Senzai waka Shû – Voyage 515 – Fujiwara no Shunzeï


Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :