Poésie médiévale japonaise & Cie

Consumé d’amour
Au plus profond de mon sommeil
Tel un esprit
Je vais voir celle que j’aime
En me frayant un chemin parmi les vagues

思ひあまりうち寝る宵のまぼろしも波路を分けて行きかよひけり
鴨長明
Senzai waka Shû – Amour 936 – Kamo no Chômei

(NdT : allusion au Chant des Regrets Éternels de Bai Ju.Yi, poète chinois de la dynastie Tang, où l’Empereur GuanZhong part à la recherche de Yang Kweï Feï dans le monde de l’au-delà.)


Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :