Poésie médiévale japonaise & Cie

Tournant le dos au monde
J’ai commencé à vivre
Dans cette hutte de branchages
Et revêtu la robe noire
Ma foi pourrait-elle faiblir ?
Ma robe pourrait-elle ternir ?

世を背き草の庵にすみぞめの衣の色はかへるものかは
覚俊上人
Senzai waka Shû – Divers 1147 – Kakushun Uehito

* ce poème comporte deux expressions avec un double sens en japonais :
Sumizomé : commencer à habiter / porter la robe noire de moine
Kaeru : changer, faiblir (pour la foi) / déteindre


Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :