Poésie médiévale japonaise & Cie

Le voyageur a disparu au loin dans les montagnes et les nuages qui se lèvent ensevelissent les traces de ses pas.
Le vent qui souffle dans les pins se fait de plus en plus froid, et chaque soir il surprend le voyageur au milieu de ses rêves.

山遠くしては雲行客の跡を埋む
松寒くしては風旅人の夢を破る
和漢朗詠集 雲 紀の斉名

Wakanrôeï-Shu – Recueil de poèmes chinois et japonais à chanter– Nuages – Ki no Tadana – 11ème siècle


Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :