Poésie médiévale japonaise & Cie

Quand tu partiras à l’aube
Je me lèverai tôt aussi
Pour te suivre
Et le brouillard
Qui trempe tes chausses
Qu’il mouille aussi le bas de ma robe
朝戸出の君が足結ひを濡らす霧早く起き出でつつわれも裳裾濡らさな

 

Man.yôshû – Livre 11 – poème 2357 – auteur inconnue


Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :