Diables, démons et diablotins

Asparagus, démon de la luxure, était réputé pour posséder cinq cents phallus. Nombreuses étaient celles qui l’invoquaient pour s’assurer une vie de plaisir sans fin, mais la jouissance était si intense qu’elles trépassaient généralement avant la fin de la première ou de la seconde nuit, et s’en allaient grossir les rangs infernaux. Nombreux étaient ceux qui l’invoquaient, et qui, en échange d’un supplément de taille de l’engin, cédaient leur âme. On pourra juger hommes et femmes bien mal avisés, aveuglés par les plaisirs charnels et peu concernés par le salut de leur âme. Asparagus s’en frottait les pattes. Il fauchait les âmes comme une moissonneuse-batteuse abat les blés dans les grandes plaines du middle-west. Son tableau de chasse était des plus prestigieux et les bonus de fin de mois s’accumulaient, illuminant son visage d’un sourire perpétuel, à la fois sadique, contenté, et sacrément vicelard. Mais qu’attendre de plus du démon de la luxure ?
Éva, elle, collectionnait le sexe de ses amants. Sur le mur de son salon, elle les exposait, accompagnés d’un cartouche mentionnant le nom de ses victimes. Il était donc dans la logique des choses qu’elle épingle Asparagus à son tableau de chasse, lui-aussi bien rempli, même si les bonus de fin de mois étaient inexistants. Tout au plus avait-elle anonymement acquis une certaine notoriété en tant que tueuse en série.
Éva invoqua donc Asparagus, qui apparut un sourire rutilant de fierté sur le visage, le menton relevé, le torse bombé, son air d’hidalgo irrésistible apportant une touche hispanisante à ce tableau d’infernale fatuité.
— Tu m’as appelé, femme. Que puis-je pour toi ? Te faire découvrir les 666 positions du kamasoutra infernal ? Te faire grimper au mur des Lamentations ? Te faire palpiter les shakras et vibrer de plaisir tel un colibri de l’amourrrrrrr ?
Éva avait déjà son grand couteau de boucher en main.
— Rien de tout cela. Juste savoir si, pour le démon de la luxure, il y a un après-vit.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :