Diables, démons et diablotins

La grosse boulette. Cette fois-ci, malgré les apparences, les démons n’y étaient pour rien. C’était bien les anges qui, en voulant se la jouer cool, avaient échoué à faire passer le message correctement. Reprenant mot pour mot leurs termes, les pancartes des manifestants se méprenaient pourtant sur leur sens.
« God hates fags »
Mais il fallait bien sûr comprendre que Dieu détestait les clopes, étant, comme chacun sait, un fumeur de havanes.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :