De la pluie et du beau temps

Les raisons réelles de la brouille entre John Dee et Élisabeth d’Angleterre tenaient au fait que la proposition de l’alchimiste, pour sauver son pays de l’attaque des Espagnols parut inacceptable à la souveraine. Pensez ! Il comptait avoir commerce avec le démon pour balayer d’une effroyable tempête l’Invincible Armada de Philippe II ! La reine interdit formellement à son conseiller de se lancer dans si périlleuse entreprise, le prix à payer au diable serait forcément exorbitant… L’occultiste ne se démonta pas et, depuis la Pologne où il résidait alors, il invoqua quand même le grand Bouc, dans le dos de sa reine, et passa un pacte qui lui sembla très avantageux. La flotte espagnole fut défaite et Élisabeth ne sut jamais qu’elle devait ce inestimable service à John Dee… ni personne d’autre, d’ailleurs.
En échange de la destruction de l’Invincible Armada, le diable promit une éternité de pluie sur l’Angleterre, sans qu’aucun rayon de soleil vienne jamais réchauffer le cœur des Britanniques.
À la vérité, personne ne remarqua vraiment la différence.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :