De la pluie et du beau temps

La main verte

D’abord cet imbécile l’avait trop arrosée, puis croyant rattraper le coup, il l’avait laissée sans eau beaucoup trop longtemps.
Plus jamais Dieu ne confierait la Terre à un voisin quand il partait en vacances.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :