Morts-vivants

Les vampires nous soûlent avec leurs considérations philosophico-mords-moi-l’cou sur la vie, la mort et tout ce qui s’étend entre les deux. Les goules nous pompent l’air avec leurs récits cryptiques, mi-lovecraftien mi-contes des Milles et une nuits. La créature de Frankenstein est une plaie, avec ses propos complètement décousus. Mais ne vous y trompez pas, même s’ils ne sont pas très loquaces, les zombies aussi peuvent être vraiment prises de tête.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :