Usines

Avec la misérable retraite qu’il touche pour prix de sa peine, ce petit vieux n’arrive pas joindre les deux bouts et cherche à nouveau à travailler en usine. Ses atouts ? Il n’est pas le dernier quand il s’agit de se tourner les pouces et il sucre les fraises. Il espère donc avoir toutes chances, lorsqu’il postule à cet emploi de tourneur-fraiseur.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :