Usines

Pour une fois, ce n’est pas la réduction des coûts liés à la main-d’œuvre qui pousse ce patron à délocaliser son usine, mais les compétences professionnelles uniques de ses nouveaux ouvriers. Il n’y a qu’en Turquie que l’on trouve des derviches-tourneurs-fraiseurs.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :