Au commencement

LE DÉBUT DE LA FIN.
Alors que les autres anges construisaient des canyons, remplissaient d’eau d’immenses fosses pour en faire des océans, sculptaient la chair pour donner vie à des oiseaux, des félins ou des ongulés, un emplumé taciturne se contentait de passer derrière eux avec un mètre et de tout mesurer.
Le septième jour, alors que Dieu et ses légions de messagers célestes se reposaient, le sinistre métreur continuait son office, sans piper mot, reportant scrupuleusement chaque mesure sur un petit carnet. Puis, il s’approcha de ses congénères et entreprit de les mesurer un par un.
Se croyant malin, Lucifer lança à la cantonade :
— On n’a qu’à le surnommer le Grand Architecte, non ?
— Non, gronda le Tout-Puissant. Il n’y a qu’un Grand Architecte, et c’est moi !
— Bon, bon, pardon ! Mais comment doit-on l’appeler, dans ce cas ?
Ce n’est pas plus mal qu’ils ne connaissent rien à rien, se dit l’Éternel, ils n’ont encore jamais vu le moindre western, par exemple !
— Tu l’appelles pas, Lulu, c’est plus simple. Ne vous en faites pas, il viendra bien un jour pour chacun d’entre vous, sans que vous ayez besoin de l’appeler !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :