Drague de rue

« Hé ! Mademoazelle ! Tu l’as fait tomber ! »
Comme sa cible regardait autour d’elle sans comprendre, Marcel contrattaqua :
« Ton souriiiiiiiiiire ! »
La fille lui faucha les jambes et il dégusta la saveur goudronné du bitume.
« Hé ! Mad’moazelle ! crièrent des petits jeunes médusés, tu l’as fait tomber ! »

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :