Freud et ta mère

— Tu m’as appelé, Sigmund ?
— Oui, Satan. Je suis prêt à te vendre mon âme, en échange d’une vie nouvelle. Je crois que j’ai raté la mienne.
— Tu veux être forever Jung ?
— Pauv’ con…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :