Figures libres

Toujours sur les routes dans de minuscules roulottes ou installés dans de petits campements, en famille, à travailler et dormir tous ensemble, les enfants de la balle sont en permanence les uns sur les autres et des tensions naissent, immanquablement. On se chamaille ; en de tels cirques on se tance.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :