Figures libres

Le commis voyageur descendait dans les rades les plus douteux et demandait la chambre la moins chère. Pourtant, il ne se plaignait jamais et repartait au matin bien reposé, avec un sourire épanoui aux lèvres. Il avait une imagination très forte, était persuadé que l’esprit dominait la matière et surtout… il avait de la suite dans les idées.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :