Figures libres

Il broyait du noir, tout en s’imaginant les pires scénarios possibles ; des scénarios complexes, avec beaucoup de rebondissements et retournements de situations, mais qui, au bout du compte, se terminaient toujours mal… Oui, le pauvre avait de la sui(t)e dans les idées.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :