Gorgones et basilics

— Tu pourrais pas ranger un peu, ça devient le boxon, ici ! C’est quoi, tous ces mecs statufiés avec un air béat dans le couloir, Méduse ? demanda Sthéno à sa sœur, un brin énervée.
— Ah ça ? J’ai essayé une nouvelle coupe de cheveux. Du coup, j’ai appelé les péquins du coin pour avoir leur avis, savoir si elle leur faisait de l’effet. J’ai appelé ça la « permanente ».

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :