Auteurs mythiques et leurs créations

Sir Arthur Conan Doyle avait gobé les délires de deux fillettes fabulatrices qui se prenaient en photo avec des fées de papier. Il n’aurait pas dû faire don de sa logique aux Muses de l’écriture afin de créer ce fin limier de Sherlock Holmes.


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :