Auteurs mythiques et leurs créations

« Gwynplaine, l’homme qui rit, Quasimodo, le bossu, Gilliatt le Malin, autant d’hommes laids à l’âme d’or, autant d’êtres vertueux au corps vicié. Moralité, charmante demoiselle, la laideur renferme des qualités sublimes comme l’huître rugueuse dissimule la perle.
— Hé quoi ! M’sieur Hugo ! s’écria la servante que le vieil écrivain tentait de lutiner. Vous croyez que je vous voyons pas v’nir avec vos mains baladeuses ? Pas touche, vieux cochon, moi je vois l’âme du gros pervers sous les rides et la barbe ébouriffée. »Et l’exilé de Guernesey dépité, écrivit l’Art d’être Grand-Père pour convaincre les jeunettes rondelettes, qu’être vieux, c’était bath.

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :