Abductions

Tu tournais un bouton et v’là-t’y-pas que tu retrouvais soulevé du carrelage, puis démoléculisé, puis remoléculisé dans un vaisseau qui faisait l’tour de l’espace pendant des heures, avant de te ramener chez toi, des images plein les mirettes et le bide en vrac à cause du jet-lag (mais pas que). Bon, le seul défaut, c’est que tu passais des plombes à cuisiner, même pour te faire cuire un œuf, avec cette plaque à abductions.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :