Abductions

La gendarmerie, la police, l’armée, les pompiers et même les journalistes s’étaient ouvertement payé sa tête quand il avait raconté l’abduction dont il avait été victime. Des petits gris lui avaient barré la route en rase-campagne et l’avaient enlevé avec sa voiture. De son voyage en soucoupe volante, il avait gardé un souvenir flou mais traumatisant. Il avait aussi acquis la conviction qu’ils étaient partout, qu’ils avaient infiltré toutes les strates de la société, tous les postes-clés de pouvoir et que c’est pour ça qu’ils s’étaient tous – flics, gratte-papiers et autres – foutus de lui. Ils faisaient partie d’un complot mondial visant à asservir à long terme l’humanité.
Il en était là de ses réflexions quand il s’apprêta à récupérer sa voiture garé dans un couloir de bus.
— Ah mais non, ça va pas recommencer ! glapit-il en voyant le sabot que l’on avait placé sur un des pneus, en vue d’un très prochain enlèvement.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :