Explorations

« Comme c’est excitant ! s’écria Marie-Eugénie à la barre de son bateau à moteur fraîchement acquis. Plus on remonte le Seine plus on descend bas dans l’échelle de l’humanité ! Là, je vois que nous sommes près de Saint-Michel avec tous ces touristes wisigoths habillés de façon désastreuse. Et dans peu de temps, nous apercevrons les clochards de la gare d’Austerlitz, puis les huns du 13ème arrondissement. Et aujourd’hui, nous allons remonter encore plus loin pour observer les mystérieux romanichels peuplant les rives d’Ivry. Et un jour, oui, un jour, nous apercevront nos premiers africains. Hou, comme j’ai hâte ! »
Charles-Maréchal lui adressa un sourire crispé et enclencha discrètement une balise Argos. Il se jura qu’une fois marié avec cette tête folle, il lui ferait une demi-douzaine de lardons pour qu’elle se tienne enfin tranquille.

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :