24 – Voilette

Dans cette enclave préservée du chaos écologique qui a ravagé la planète dans la seconde moitié du XXIe siècle, une silhouette toute vêtue de blanc circulait lentement entre des caisses de bois. L’apiculteur, habillé de pieds en cap, passait de ruche en ruche pour inspecter chaque colonie. Il prenait un soin attentif de ses pensionnaires, tout en gestes lents et mesurés. Autour de lui, quelques abeilles curieuses bourdonnaient paresseusement dans les rayons du soleil de printemps.

Après de longues minutes à inspecter avec minutie les rayons et replacer les panneaux avec soin, l’apiculteur se redressa et sembla contempler son petit domaine.

D’un geste lent, il souleva la voilette qui lui masquait le visage. Dans l’ombre du large chapeau, nul œil ne brillait, nulle bouche ne souriait. En place, un grouillement étrange emplissait l’espace. Petit à petit, les abeilles quittèrent l’abri du vêtement pour regagner leurs ruches, laissant la combinaison s’affaisser lentement.

Depuis la disparition des hommes, les abeilles avaient fait leur ce vieil adage : « On n’est jamais si bien servi que par soi-même… »

À propos de Vincent Corlaix

Vincent Corlaix : être humain masculin né durant la première moitié de l’année 1974. Doté du super-pouvoir d’imaginer de mondes fantastiques. Sait dessiner, photographier, filmer, écrire, concrétiser des projets, synthétiser des idées, et bien d’autres choses encore. Voir tous les articles par Vincent Corlaix

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :