Archives d’Auteur: La Direction

Annonce – Décembre


Nous voici donc arrivés au dernier mois de l’année et, selon certains le dernier mois tout court du monde tel que nous le connaissons. Mais réjouissons-nous, c’est aussi le mois de Noël et des cadeaux, des réveillons à s’en bourrer jusque-là… Ah, on nous fait signe dans l’oreillette que la fin du monde arrivera AVANT les fêtes de fin d’année. Au temps pour moi.

M’enfin, pour vous préparer au pire (zombies, récital de Céline Dion, Tchernoshima, effets de serre-moi-fort-une-dernière-fois, grand retour des Mayas en mode véners…) :

Fins du monde

Un mode d’emploi, un kit de survie, des prophéties horrifiques pour un futur immédiat : notre réalisation commune du mois est un peu tout cela. Accrochez-vous à ce qu’il vous reste, ça risque de décoiffer comme le souffle d’une bombe H !

Micro-évangile

Une réalisation de Benoît Giuseppin, qui persistera dans ses hérésies blasphématoires et impies du mois précédent, tout content qu’il est d’avoir – pour l’instant – échappé aux flammes purificatrices de la Sainte Inquisition !

Animations de rue

Une réalisation de Jacques « Ouroboros EBE » Fuentealba, qui s’attaquera à de gros travaux en ville, nous parlant tour à tour de maisons vivantes, de villes musées et cités dortoirs.

Louvre-Garou

Une réalisation de Karim Berrouka, qui poursuivra ses enquêtes paranormalo-artistiques, faisant ainsi, dans la foulée, passer Dan Brown pour un Mickey.

La Fabrique vous souhaite un dernier mois sur Terre riche en expériences nouvelles et traumatisantes (mais pas trop) !

La Direction

Publicités

Annonce – Novembre


Ah ! Novembre, ces Saints tout mourus pour commencer, ces jours fériés sinistres avec tonnelets de poudre, Anonymous et armistices (sur l’air connu de « Plus jamais ça ! »), ces dindons de la farce américaine et ces catherinettes. Bref, au moins 30 raisons de déprimer !

Pour vous consoler, voilà des microlots, avant la Noël. Elle est pas bien faite, la vie ?

Petits commerces et grandes surfaces

Qu’il s’agisse d’antiquaires, de marchands de couleurs, de boucheries-charcuteries, de magasins de farces et attrapes ou d’hypermarchés tentaculaires, votre bonheur se trouve sans doute dans les rayonnages de ces enseignes qui donnent vie à la ville… et peut-être même en promotion. Un éléphant rose offert pour tout pack de Kro acheté, sur présentation d’un coupon FabLiMi à la caisse.

Micro-évangile

Une réalisation de Benoît Giuseppin, qui, à coups de raccourcis théologiques, vous construira un « Stairway to Heaven » ou un ascenseur pour le septième ciel, avec un double des clés de saint Pierre, s’il vous plaît !

Couvades et couffins

Une réalisation de Jacques « Ouroboros EBE » Fuentealba, qui continuera son lent processus de chevillardisation en parlant de grossesses nerveuses, d’accouchements à l’arrière des taxis et de couches pour bébés (pleines, de préférence).

Louvre-Garou

Une réalisation de Karim Berrouka, qui évoquera le Louvre-Garou de Paris et d’ailleurs, d’hommes se transformant en peintures terrifiantes les soirs de pleine lune et de tout un tas d’autres joyeusetés indiciblement effroyables.

La Fabrique vous souhaite un mois de novembre aussi piquant et gouleyant qu’un Beaujolais nouveau !

La Direction


Annonce – Sorties Walrus

La Fabrique est heureuse de vous annoncer, d’une part, la publication aux éditions Walrus de La Boîte de Schrödinger Spéciale Halloween, une anthologie de nouvelles et micronouvelles avec Benoît « Yap » Giuseppin et Jacques Fuentealba, mais également Anthony Boulanger, Vanessa Terral, Laurent Riatto et… last but not least, George Sand herself.

D’autre part, ce même éditeur vient également de publier un recueil de micronouvelles de Jacques Fuentealba intitulé Le Syndrome de la page noire.

À noter, pour ce dernier ouvrage, qu’il concourt au Prix du Livre numérique Youboox, dont les votes – qui se font via Facebook – se closent le 4 novembre… N’hésitez donc pas à clamer votre amour de la micronouvelle ici.

Enfin, Karim Berrouka, le troisième microlarron en minifoire de la Fabrique de Littérature Microscopique, a lui aussi de nombreux projets sur le point de sortir de ses propres chaînes de production, mais nous sommes tenus par le secret industriel et ne pouvons en dire plus – sous peine de renvoi définitif sans indemnité chômage, pour faute gravissime et impardonnable !

micro nouvelle micro nouvelles micronouvelle micronouvelles micro littérature microlittérature


Annonce – Octobre 2012


Voilà donc qu’octobre arrive, et avec lui l’été indien les premiers frimas. Mais même ainsi nos micromachines ne se grippent pas – tout juste toussent-elles un peu plus qu’à l’accoutumée – continuant à tourner à plein rendement, pour le bonheur des grands et des petits. Pour nous aider dans ce dur labeur, notre employé du mois, Vincent Corlaix, fera des pieds (de nez) et des mains (à la pâte).

Vous pourrez ainsi ramasser les micronouvelles à la pelle, préalablement entassées par catégorie :

Médecins, docteurs et charlatans

Une réalisation commune qui auscultera sous toutes les coutures nos praticiens des villes et des campagnes, des plus illustres aux plus douteux. Attention, cette série de micronouvelles – non génériques – n’est pas remboursée par la Sécurité sociale !

L’Immortel

Une réalisation de Vincent Corlaix, qui nous propose un thème éternel, s’il en est, sans début ni fin et surtout sans queue ni tête.

Et pi… Paf ! (Dernières paroles)

Une réalisation de Jacques « Ouroboros EBE » Fuentealba, qui a relevé pour vous les plus consternants et inattendus messages, de ceux qu’on ne trouvera pas forcément gravés dans le marbre de nos dernières demeures.

Miroirs et reflets

Une réalisation de Benoît Giuseppin, qui, perdu dans la galerie de miroirs de Versailles, poursuivra sa réflexion du mois précédent.

Quant à Karim Berrouka, il a été retenu pour une réparation de presse qui l’empêche pour le moment de dire autre chose que « Aaaargh ! » et « Passe-moi cette foutue clé de 16 ! »

La Fabrique vous souhaite un mois d’octobre plein feuilles mortes et d’impôts, de violons sanglotant longuement et d’automnes qui pointent leurs nez !

La Direction


Annonce – Septembre 2012


Septembre ! Enfin la fin des vacances, cette aberration seulement bonne à faire chuter la production de l’industrie et péricliter la nation. Ici, à la Fabrique, point de rentrée, car point de congés. Nous continuons sur notre lancée, avec un entrain ravivé par l’arrivée des jours tristes et gris. Le travail est notre soleil, et la Fabrique rayonne sur le monde.

Ce mois-ci, nous plancherons sur les sujets suivants :

Drôles d’oiseaux

Une réalisation commune qui se penchera au-dessus de nos têtes, si cela est possible, sur les volatiles de tout poil qui encombrent nos lignes aériennes. De l’aigle royal à la poule domestique, tout, tout, tout, vous saurez tout sur les zozios.

Guère épais

Une réalisation de Jacques « Ouroboros EBE » Fuentealba, qui s’intéressera à ce merveilleux instrument de régulation démographique et de relance économique qu’est la guerre, ainsi qu’à cette étrange période d’accalmie entre deux conflits : la paix.

Miroirs et reflets

Une réalisation de Benoît Giuseppin, qui vous fera découvrir ce qui se cache derrière – et surtout dedans – les miroirs, et vous invitera à faire connaissance avec leurs habitants en 2D tridimensionnelle (sans surcoût).

Quant à Karim Berrouka, il est en retard mais il a un mot de son médecin.

La Fabrique vous souhaite un mois de septembre plein d’amours de vacances brisées, de crayons affutés, d’agendas surchargés et de dossiers en retard. Bonne rentrée !


Annonce – Août 2012


Août à la Fabrique. On rêve de plage, de mers turquoise, de sentiers égarés dans des pays inconnus, de tribus tribales nous enchaînant à des poteaux de bois exotique tandis que des fourmis gigantesques lèchent le miel 100% bio étalé sur nos petits pieds et que la fille du chef danse nue pour invoquer l’esprit du Grand Dieu Barbecue. On rêve… Mais pas de vacances à la Fabrique. Car nous œuvrons sans relâche pour votre bonheur, votre édification, votre continuelle micro extase littéraire. Alors, les futilités comme les congés payés, on laisse ça aux fainéants qui contribuent à enfoncer un peu plus le pays dans la crise économique.

Et donc, pour vous divertir pendant ces vacances, entre une grille de sudoku et la lecture de Marie-Claire :


Crimes et châtiments

L’équipe entière enfile son uniforme d’inspecteur Bourrel pour se lancer sur les traces des grands et moins grands criminels, escrocs, voleurs et rétablir la Justice, tels des super-micro-héros textuels.

Western

Une réalisation de Karim Berrouka qui fera parler les Colts, entre Breakfast under the tipi et Dîner au saloon. Ça va sentir la poudre !

Pour meubler

Une réalisation de Jacques « Ouroboros EBE » Fuentealba qui sera votre menuisier préféré : il vous débitera sur mesure une série sur les meubles de toutes sortes (armoires à glace, maisons de poupées vaudous, ou russes, commode, chaises musicales, etc.) Pas de haïkus au programme, mais sans doute de l’Ikea.

 Benoît Giuseppin, lui, sera en semi-vacances, juste pour faire enrager ses collègues de boulot. On le retrouvera donc, les doigts de pieds en éventail, à se faire griller le lard sur les plages de la Tranche-sur-Mer, sous le huitième parasol en partant du vingt-deuxième seau à pelle et râteau. Flemmard !

La Fabrique vous souhaite un mois d’août plein de trépidantes aventures sous vos parapluies et d’autoroutes du soleil bouchonnées.

La Direction


Annonce – Juillet 2012


Voilà, l’été est de nouveau de retour et, plus que jamais, les forçats de la Fabrique donnent de leurs personnes pour produire des joyaux de microlittérature en se retenant d’aller batifoler dans la nature luxuriante ou de butiner les fleurs. C’est que le devoir n’attend pas !

Comme toujours, plusieurs séries de produits sortent ce mois-ci de nos microchaînes, pour le plaisir des grands et des petits :


Les dieux du stade

Un fier travail d’équipe de la Fabrique qui louera les efforts d’autres forçats, ceux-là même qui ont voué leur jeunesse au sport et à ses sponsors, croulant sous le poids de la responsabilité nationale qui leur incombe et des millions engrangés.

Fous de la messe

Une réalisation de Benoît Giuseppin qui s’intéresse – à distance respectable – à la religion, aux fanatiques et aux bigots de nos villes et de nos campagnes… Un grand-œuvre qui vise, au minimum, l’excommunication de son auteur.

Kasatchok !

Une réalisation de Karim Berrouka qui vous contera la Russie éternelle, d’Ivan le Terrible à son petit cousin Ivan Rebroff, en passant par Ivan Staline et Ivan du Nord. Ça va saigner sur la Place rouge !

Roupie de Cent sonnets

Une réalisation de Jacques « Ouroboros EBE » Fuentealba qui se sent ce mois-ci l’âme d’un poète et vous livre, pour changer, ses vers et ses états d’âme d’antan. Quelques productions actuelles sont à prévoir (à craindre ?) mais il espère bien que vous en aurez pour votre argent !

La Fabrique vous souhaite un mois de juillet caniculaire – mais pas trop – et de nombreux packs de bière décapsulés sur la plage ou devant les J.O.

La Direction


2/3 de La Fabrique en dédicace ce week-end sur Paris !


Jacques Fuentealba sera le samedi 23 juin aux 5ème Rencontres de l’Imaginaire du Club Présence d’Esprit de 14h00 à 18h00 (AGECA, 177 rue de Charonne – 75011 Paris – Métro Alexandre Dumas,)

Karim Berrouka sera à la librairie Charybde, dans le cadre des Dystopiales n°3 (Premier anniversaire de Charybde), le vendredi 22 juin de 17h00 à 21h00 et le samedi 23 juin de 16h00 à 21h00 (129 rue de Charenton, 75012 Paris – Métro Gare de Lyon, Faidherbe-Chaligny, Reuilly-Diderot)

Ils dédicaceront vos écrans d’ordi, de smartphone, de tablette tactile, ainsi que les cartes de visites de La Fabrique. Et aussi d’autres trucs étranges qu’on appelle des livres.


Annonce – Juin 2012


Maintenant que les chars soviétiques écrasent les limaces du Grand Kapital et que les hordes de maoïstes mangent les enfants des riches et les pétunias des pauvres, la Fabrique se devait de montrer l’exemple en mettant les bouchées doubles (aux soirées petits-fours où elle va sans doute être invitée par le ministère de la micro-culture). En gros, rien de nouveau. Les gouvernements passent, la Fabrique reste (devant son établi).

On attend donc ce mois-ci, tout frais pondu des rotatives :


Transports hors du commun

Une réalisation commune du staff de la Fabrique, qui explorera les mile et une façons de se déplacer avec ses amis les humains, de se rendre au boulot, de revenir du boulot, de partir en vacances, de revenir de vacances, d’aller rendre visite à à la famille, de traverser la France, la Navarre et le reste du monde, de bouger, bouger, et toujours bouger (car, on vous le rappelle : « c’est reculer que d’être stationnaire… »).

Ronge d’une nuit d’été

Une réalisation de Jacques « Ouroboros EBE » Fuentealba qui nous va grignoter la micro-littérature un mois durant, pour le bonheur de tous.

In da club

Une réalisation de DJ Benoît Giuseppin, qui vous narrera les histoires d’un soir qui se tissent en boîte de nuit grâce à son set de micronouvelles remixées à 150 BPM. Et c’est gratuit pour les filles.

Règlements de contes

Une réalisation de Karim Berrouka qui démontrera que l’activité d’aliénation sociale qui consiste à se marier et à avoir beaucoup d’enfants relève plus de la malédiction que du happy end.

La Fabrique vous souhaite un mois de juin plein de joviale jovialité et de fumée sans feu.

La Direction


We’re a happy family

Ce soir, à la Fabrique, on dansera tous la mamushka !

La Fabrique de Littérature Microscopique
nominée pour le Prix Spécial du Jury des Imaginales 2012.




Annonce – Mai 2012


Un an déjà ! Plus de 2000 textes publiés ! On sort le champagne, on se tape sur l’épaule et vite, très vite, on retourne au turbin. Car, à la Fabrique, on est des vrais travailleurs. Payés en roupie de sansonnet, certes, mais ce n’est pas le salaire qui compte bien sûr, c’est de vendre son âme à la productivité !

Et ce mois-ci, nous vous proposons :


Fantômes et âmes en peine

Une réalisation commune du staff de la Fabrique, qui va vous hanter pendant au moins un mois, et qui permettra à ses collaborateurs de vous démontrer qu’ils sont des pros du boulet.

Clopes et autres fumeries

Une réalisation de Timothée Rey, notre glorieux invité du mois, qui fera des ronds de fumée entre deux mégots pour la gloire. Attention, fumer, c’est Satan, et Timothée est son prophète.

Nos amis les alchimistes

Une réalisation de Karim Berrouka qui sortira alambics et cornues pour réaliser, non pas son Grand Œuvre, mais sa micro contribution mensuelle. Ne s’attendre à aucune révélation : le plomb restera du plomb (sinon l’auteur vivrait depuis longtemps dans un château aux Iles Grenadines).

Télé

Une réalisation de Benoît Giuseppin, qui continuera en ce joli mois de mai à s’abrutir de programmes télévisuels pour le bien de la micro littérature. On apprécie son immense abnégation. Un fond de soutien vient d’être créé afin de financer le séjour en maison de repos qui suivra indubitablement ces deux mois extrêmes.

(Micro)écrits en urgence

Une réalisation de Jacques « Ouroboros EBE » Fuentealba qui arpentera les salles bondées des hôpitaux afin de recueillir les plus poignants témoignages de cette population en détresse à laquelle on enseigne quotidiennement les vertus de la patience.

La Fabrique vous souhaite un mois de mai plein de muguet, des bulletins de vote, du vrai et du faux travail, des ponts qui unissent les peuples et les jours fériés.

La Direction


Happy Birthday

Un an déjà !

Les messages de félicitations arrivent du monde entier.
Les cadeaux s’entassent aux pieds des rotatives.
Un gâteau géant vient d’attaquer un contremaître et s’apprête à dévorer l’apprenti tout frais du matin même.

Vive la Fabrique !

Et hop, c’est reparti pour un an !


Annonce – Avril 2012


Excellente nouvelle en ce début de mois d’avril. La Fabrique vient de recevoir le Prix Nobel de Littérature. Ce n’est certes pas une surprise (qui d’autre pouvait prétendre rivaliser avec le génie mécanique de nos machines à littérer ?). Mais ça fait quand même plaisir, et ça nous permettra de nous incruster plus facilement dans les soirées petits-fours (parce que les micro-petits-fours, ça va cinq minutes).

Mais laissons quelques instants ces lauriers qui nous siéent avec tant de sérendipité (et aussi pas mal de tautologie marmoréenne) (ils vont aussi pas mal sur la cabéza de Pouff le cat et Mardruk le chihuahua – à la fois nos mascottes et nos muses). Car, bien évidemment, reconnaissance, gloire et postérité assurée n’empêchent jamais les rotatives de carburer à plein régime. Ce mois-ci, donc, le programme des réjouissances :


Diables, démons et diablotins

Une réalisation commune du staff de la Fabrique, qui va sentir le soufre et péter des flammes. Les personnes intéressées par une petite invocation et une éternelle damnation peuvent s’inscrire directement au secrétariat.

La vérité est ici

Une réalisation de Karim Berrouka qui a eu accès aux X-Files des X-Files, celles que ni les pontes du FBI, ni les scénaristes de la série n’ont jamais eues en main. Il vous raconte tout. Attendez-vous à des révélations franchement dégueulasses et de l’indicible horreur (sans oublier un tour de manège gratos pour celui qui choppera la queue du petit-gris).

Télé

Une réalisation de Benoît Giuseppin, qui passera ses journées et ses nuits à tenter de décoder les arcanes télévisuelles pour nous en offrir la substantifique moelle où fleurissent culture, noblesse de l’esprit, et gloire éternelle de nos aïeux. Ou un truc dans le genre.

Microscoops

Une réalisation de Jacques « Ouroboros EBE » Fuentealba qui selon son humeur cryptera ou décryptera l’actualité – en particulier politique, vu les temps étranges que nous vivons en ce mois d’avril. Un petit tour gratuit, là aussi, et même une deuxième de prévu pour mai, avec sans doute un réveil en forme de gueule de bois après les élections.

La Fabrique vous souhaite un mois d’avril qui sent la sardine, et des belles plongées en apnée avec vos daphnies et vos artemia salinas dans votre aquarium (ou votre lavabo si vous faites partie du lumpenproletariat).

La Sole Meunière


Annonce – Mars 2012


Voici que l’on quitte les grands froids polaires pour entrer dans le mois de mars, au climat inconstant, avec ses giboulées. De quoi vous givrer le ciboulot.

Et ça tombe bien, car justement, nous serons…


En dérangement

Une réalisation issue de nos cerveaux malades qui s’arrêtera sur les troubles mentaux de toutes sortes, qu’il s’agisse de folie passagère, de paranoïa, de dédoublement de la personnalité, d’amnésie ou de… de… Mince, comment ça s’appelle déjà ?

Nous allons au parc

Une réalisation itérative de notre employé du mois, Santiago Eximeno, qui nous montrera que tout peut arriver dans un parc, pour peu qu’on ait des enfants, des parents, des pelles et/ou des seaux. Vraiment tout.

Bombes et légendes

Une réalisation de Karim Berrouka qui, ce mois-ci, va faire péter les conteurs.

Dans l’espace

Une réalisation de Benoît Giuseppin, qui s’attachera à marcher dans les pas des astronautes et autres créatures encore plus étranges habitant le vide spatial. Dans une optique purement scientifique, il va sans dire.

Bateaux

Une réalisation de Jacques « Ouroboros EBE » Fuentealba qui se jettera à l’eau, avec ses micro-histoires (de) bateau(x).

La Fabrique vous souhaite un mois belliqueux, plutôt que grêle !

La Direction


Annonce – Février 2012


Notre plongée dans les rigueurs de l’hiver se poursuit et pour apporter un peu de douceur à vos cœurs, nous continuerons à mélanger plaisamment micro-absurdités et envolées poétiques.

Car même s’il fait un froid à fendre les pierres, comme les dictons à la con le rabâchent : tant qu’il y a de la vie, il y a de l’espoir et les mots pour le dire.
Et à ce sujet, à mi-chemin entre science-fiction et fantastique, nous vous parlerons de…


Vies artificielles

Une réalisation commune qui décortiquera en laboratoire ou sur un établi d’alchimiste les robots, golems et autres homoncules, et vous permettra, en vous illuminant de son savoir, de faire la différence entre un robot Moulinex et un T-1000. Ce qui peut être, ma foi, très utile en cas de soulèvement des machines.

Cartoons

Une réalisation de Karim Berrouka, qui nous révèlera enfin tout ce que la bienséance et la morale nous cachaient de la vie des personnages de dessins animés. Tremblez, enfants du monde, la réalité est parfois cruelle !

Bandes-annonces

Une réalisation de Benoît Giuseppin, qui va vous faire découvrir en avant-première les productions que, par chance, vous ne verrez jamais, que ce soit sur le petit ou le grand écran. Bref, du direct-to-vide-ordures en mode texte uniquement.

Peurs d’enfance

Une réalisation de Jacques « Ouroboros EBE » Fuentealba qui explorera nos (t)erreurs de jeunesse, extirpera pour vous les monstres sous vos lits d’enfance et ceux de vos placards couverts de stickers Hello Kitty ou Action Man.

Poésie médiévale japonaise & Cie

Laurent Fuentealba continuera pour notre plus grand bonheur à nous livrer, plus épisodiquement, ses traductions de poèmes médiévaux japonais. Qu’il en soit remercié mille fois par toutes les micro-divinités du lointain orient.

La Fabrique vous souhaite un joli mois de février et vous souhaite de bien profiter du 14 et du 29 !

La Direction


Annonce – Janvier 2012


Sans avoir pris le temps de bien se remettre des fêtes mouvementées de cette fin d’année 2011, la Fabrique a relancé ses micromachines ! Quelques surprises en vue !

Nous aurons un employé du mois très particulier en janvier, puisqu’il s’agit d’un expert de la langue et de la culture du Japon, qui a fait pour nous un travail exceptionnel, donnant une nouvelle dimension à notre multinationale. On pourra le retrouver à la cafét’ de la Fabrique pour discuter avec lui de la fascinante…


Poésie médiévale japonaise & Cie

Une sélection et une traduction réalisées par Laurent Fuentealba de poèmes provenant de la 7ème anthologie Impériale, le Senzaï waka Shû, ou Recueil de Mille Années (anthologie compilée entre 1183 et 1188 sur ordre de l’Empereur Goshirakawa, par Fujiwara no Shunzeï (1115-1204) et du Man’Yôshû, anthologie privée du VIIIème siècle. La traduction finale a été révisée par M. Michel Vieillard-Baron, professeur des universités à l’INALCO. (Pour chaque poème, sont indiqué à sa suite le nom de l’anthologie – la section, Amour, Voyage, le numéro du poème dans l’anthologie – le nom du poète quand il est connu.)

Afin de commencer l’année en force, nous tâcherons également de marquer les esprits avec d’inoubliables exploits dignes de la légende et nous invoquerons, pour votre plus grande joie et hilarité, les…


Super-héros

Une réalisation commune qui s’intéressera à ces redresseurs de torts épris de justice, de grands idéaux et fâchés avec leurs couturiers. Les machiavéliques super-vilains qui ne rêvent que de faire péter la Terre tous les quatre matins ne seront pas en reste. Micronouvelles en Dolby Surround, avec des « Pow », « Pam », « Shebaaah » et autres onomatopées incluses.


Bonhommes de neige & Cie


Une réalisation de saison de Benoît Giuseppin, qui continuera, comme le mois passé, à disserter sur ces étranges intrus qui squattent vos jardins en cette période hivernale, et que vos enfants tripotent et carottent. Selon le budget alloué, il pourra même y avoir quelques textes à effets spéciaux, avec des traîneaux volants, des rennes à nez rouge et des lutins crétins.


Le Bestiaire Fabuleux d’Albert Lü

Une réalisation de Karim Berrouka, qui va essayer de remettre la main sur les manuscrits qu’il a égarés le mois dernier. Mais c’est pas sa faute. Il a eu beaucoup de taf le mois dernier, et le traîneau n’a pas arrêté de tomber en rade (sans parler des rennes qui ont découvert la vodka et le syndicalisme).

Jeux

Une réalisation de Jacques « Ouroboros EBE » qui vous fera plonger dans l’enfer du jeu, des tripots les plus malfamés de Las Vegas aux angoissantes parties de Bingo de l’hospice Nos vieux jours de la Baule. Il ne reviendra pas sur les cartes, qu’il a déjà battues et rebattues au premier mois de la Fabrique, si vous avez un peu suivi. Quoi qu’il en soit, faites vos jeux, rien ne va plus !

La Fabrique vous souhaite une très bonne année… Profitez-en bien, le bruit court, depuis le Mexique, que c’est la dernière !

La Direction


Annonce – décembre 2011


Sur un air de fêtes de fin d’année, la Fabrique entre dans son huitième mois d’activité !

Pour vous réchauffer des rigueurs de l’hiver qui approche, rien de tel qu’une petite liqueur maison qu’on s’enfile pour l’occasion (Saint-Nicolas, Noël, Saint-Sylvestre, les excuses ne manquent pas) et la dégustation de quelques friandises littéraires. Et même si les brumes de l’alcool vous empêchent de bien tout démêler nos mots, on essayera d’avoir quelques micronouvelles se déroulant en « terrain connu » avec nos…

Dictons à la con

Une réalisation commune qui revisitera toutes les expressions de grand-mère, les proverbes imagés, maximes, adages, sentences et autres aphorismes en les dépoussiérant pour vous en révéler le véritable sens.

Bonhommes de neige & Cie


Une réalisation de saison de Benoît Giuseppin, qui vous parlera de ces étranges intrus qui squattent vos jardins en cette période hivernale, et que vos enfants tripotent et carottent. Selon le budget alloué, il pourra même y avoir quelques textes à effets spéciaux, avec des traîneaux volants, des rennes à nez rouge et des lutins crétins.


Le Bestiaire Fabuleux d’Albert Lü

Une réalisation de Karim Berrouka, qui a exhumé des très lointaines profondeurs littéraires des sous-sols la Grande Bibliothèque d’Arkham-Daoulas ce manuscrit longtemps considéré comme perdu, et qui vous en livre en exclusivité la traduction quasi intégrale (il n’est pas certain de ne pas avoir égaré quelques feuillets ou tomes lors de sa remontée vers le monde des vivants).

Étalons et canassons

Une réalisation de Jacques « Ourobos EBE » Fuentealba, qui exhibera encore une fois son amour inconsidéré des bêtes en vous parlant de chevaux, centaures, cheval de Troie, licornes, Pégase et autres saloperies d’équidés. Si vous êtes sages, il vous conviera à un barbeuk avec Mon Petit Poney pour le Réveillon de Noël.

Pour changer, la Fabrique vous souhaite des macromoments de bonheur et des mégacadeaux !

La Direction


Annonce – Novembre 2011


7 comme les plaies d’Égypte, 7 comme les nains-samouraïs-mercenaires, 7 comme les 7 doigts de la main. Voilà. C’est dit. La Fabrique en est, contre vents et marées, plans de licenciements et catastrophes nucléaires naturelles, à son septième mois d’existence. Pour changer un peu des habitudes, la Fabrique félicite ce mois-ci, non un employé, mais une employée… et déplacera ses machines sous le chapiteau d’un…

Cirque

Oyez, oyez, Mesdames, et Messieurs ! Osez entrer dans le monde merveilleux des forains et vous découvrirez des romans-fleuves domptés par d’intrépides directeurs littéraires et réduits à un entrefilet dans les pages des petites annonces du Magazine Littéraire, des femmes barbantes et des hommes-troncs échappés d’églises malfamés, ainsi que le clou de notre spectacle : le Site de Littérature Microscopique le plus Hilarant de France et de Navarre !

Les thèmes de notre égérie du mois et les nôtres se déclineront comme suit :

Gamers

Une réalisation de Nathalie Dau qui mettra à l’honneur cette race à part que sont les nerds, geeks, no life et gamers en tout genre dans leur environnement naturel pixelisé et leur quotidien touchant (et déstabilisant !). Jamais jeux de mots et jeux vidéo n’ont eu tant en commun !

Préhistoire de France

Une réalisation de Karim Berrouka qui explorera à coups de massue les premiers pas de l’homme et de ses prédécesseurs, comme de leurs animaux de compagnie préférés. Les amateurs de steaks de mammouth et de barbouillages sur les murs moites des grottes sombres peuvent se réjouir : la microlittérature se penche enfin sur leurs passionnantes passions.

Cupidons

Une réalisation de Benoît Giuseppin qui vous invitera à suivre les flèches pour trouver le grand amour. Un hommage à un corps de métier tout dévoué au bonheur des hommes et des femmes ; un hymne au plus beau et au plus pur des sentiments qui puisse exister sur la Terre, qui déplace des montagnes et sans lequel la vie ne serait sans doute pas la même… Le supplément guimauve est à 0,50€.

Crise, grève et dépression

Une réalisation de Jacques « Ourorobos EBE » Fuentealba qui, sous Lexomil, vous parlera de la crise, la grève et la dépression dans tous ses états, en essayant de vous convaincre, toutes couleurs politiques confondues, de le rejoindre au fond du gouffre. Là où seul le noir absolu règne.

La Fabrique vous souhaite qu’il pleuve des cordes, des dividendes, des flèches, des crapauds et des Gameboy première génération en état de marche pour ce merveilleux mois de novembre à venir.

La Direction


Champagne !

La Fabrique de Littérature Microscopique a l’honneur et la joie de vous annoncer la naissance son millième enfant.


Annonce – Octobre 2011


Et nous voici donc entrés dans le sixième mois d’activité de la Fabrique !

Pour célébrer l’automne, ses feuilles mortes, ses états en crise, ses institutions qui périclitent et ses politiciens qui font rien que des conneries, la Fabrique vous invite à vous intéresser de plus près à une autre « sorte d’autrui ». Pas les autochtones de coins paumés en rase campagne française ou dans un bled quelconque du globe. Pas vos imbuvables collègues non plus. Pire encore…

Voisins, voisines

« Le voisin est un animal nuisible assez proche de l’homme. Très proche, trop proche. C’est d’ailleurs de cette proximité que naît la nuisance du voisin. », nous enseignait Desproges en son temps. Nous vérifierons cette assertion tout au long du mois, en vous présentant un panel de ce qui se fait de mieux près de chez nous.

Et, en ce qui concerne les ateliers persos des trois patrons / collaborateurs :

Petites Genèses

Une réalisation de Karim Berrouka qui se souvient avec émotion des premiers pas de l’univers et de l’humanité. Hommage aux créateurs et à leurs petites excentricités qui nous ont valu le privilège d’exister (et de nous en rendre compte).

États d’ivresse

Une réalisation toute en sobriété de Benoît Giuseppin, qui vous narrera l’ivresse dans tous ses états et les déboires de ceux qui s’y adonnent. Les sacs à vomi se trouvent sous vos sièges.

Le Paris secret d’Émile Delcroix

Une réalisation de Jacques « Ourorobos EBE » Fuentealba qui, une fois n’est pas coutume, profitera de la tribune qui lui est offerte avec la Fabrique de Littérature Microscopique pour faire sa pub. Il s’agira ce mois-ci de microfictions se déroulant dans l’univers du roman qu’il vient tout juste de sortir aux éditions Walrus : Émile Delcroix et l’ombre sur Paris. Dépaysement steampunk et féérique garanti.

La Fabrique vous souhaite une terrible et douloureuse crise boursière, bancaire, économique, politique, structurelle, sociale et, tant qu’on y est, de nerf.

La Direction


Septembre 2011 – L’employé du mois


La Fabrique de Littérature Microscopique a l’honneur de vous présenter les œuvres de l’employé du mois, ainsi récompensé de son dur labeur à dégripper les neurones de ses patrons et à lancer les rotatives de leur machine à brasser de l’air. Après trois mois sans salaire dans la cave et un dévouement sans commune mesure à contribuer à l’épanouissent économique de la société qui l’exploite certes, mais avec humanité et cœur, la Fabrique lui ouvre donc ses pages virtuelles afin qu’il se mesure au génie et à l’inspiration majestueuse de ses patrons, autour du thème commun du mois de septembre, École donc, et d’un thème qu’il a lui-même choisi comme un grand, tel l’entrepreneur brillant qu’il ne manquera pas de devenir : Fées.

Merci d’accueillir avec tous les honneurs, la bienveillance, l’enthousiasme et la joie que requiert cette situation, l’employé du mois de Septembre 2011 : 

José Luis Zárate

Né en 1966, à Puebla, au Mexique, José Luis Zárate s’est imposé dans le paysage de l’imaginaire de son pays comme un des auteurs les plus talentueux, polymorphes et prolifiques.
En France, on a pu découvrir une de ses nouvelles dans Galaxies nouvelle série (« Le voyageur », dans le n°7) ou déguster ses micronouvelles aux éditions Outworld/Kymera dans son mini-recueil Petits Chaperons ou dans le Borderline spécial micronouvelles (le n°16, en vente dans toutes les bonnes microboutiques).

Pour plus d’informations sur sa trépidante vie :
http://zarate.blogspot.com/
http://twitter.com/#!/joseluiszarate

La Fabrique tient à préciser que l’employé en question ayant séché les cours de français lors de son cursus scolaire, c’est Jacques Fuentealba qui s’est collé à la traduction.


Annonce – Septembre 2011

La Fabrique revient des vacances qu’elle n’a pas prises, prête à affronter le monde du travail !

L’été qui n’a jamais commencé est déjà fini, les classes se remplissent, les ateliers de la Fabrique tournent à nouveau à plein rendement. Adieu sable chaud, bonjour bitume, adieu sieste au soleil, bonjour machine-outil. Le monde progresse, l’avenir est radieux, personne ne peut changer ce courant général qu’est la Fabrique de Littérature Microscopique.

École

Une réalisation commune à la gloire de l’éducation nationale, sponsorisée par Charlemagne et Jules Ferry, qui rappellera de mauvais souvenirs à presque tous, et donnera un bref aperçu des années de souffrances à venir aux autres.

Fées

Une réalisation de José Luis Zárate, qui présente le quotidien poético-absurde des fées, leurs déboires avec les chasseurs et éprouve notre capacité à croire ou, du moins, à suspendre notre incrédulité. Une expérience littéraire toute particulière, avec de vrais morceaux de merveilleux dedans.

Enfer et damnation

Une réalisation de Jacques « Ouroboros Ebe » Fuentealba, qui vous plongera dans les affres infernales de la Grande Fournaise et de ses damnés, avec moult jurons et malédictions au passage. Diableries, pactes iniques et plans d’enfer garantis !

Fossoyeurs

Une réalisation de Benoît Giuseppin qui, après les faucheurs et les thanatopracteurs, continue son exploration de la filière professionnelle de la mort et s’occupe de déterrer les secrets des fossoyeurs. Promis, quand il aura fini, il remettra tout bien dans les bonnes boîtes.

Dragons

Une réalisation de Karim Berrouka qui va ravir les fans de grosses bestioles qui pètent les flammes.

La Fabrique vous souhaite à tous une horrible rentrée scolaire.

La Direction


4e Rentrée littéraire des petits éditeurs de l’imaginaire

Deux des trois directeurs de la Fabrique de Littérature Microscopique seront présents au salon pour des microdédicaces de leurs œuvres. Karim Berrouka avec Cyclones, La porte et autres friandises, Jacques Fuentealba avec Tout feu, tout flamme, Scribuscules et peut-être d’autres surprises (et sans doute des Black Mamba, des Légendes ! et des Héros dans sa besace). Ils auront à cœur de mettre en avant la micronouvelle en général (avec des titres de la collection des éditions Outworld par exemple) et leur usine à gaz littéraire en particulier. Ils se plieront évidemment à l’exercice de la dédicace sur tout support éditorial qu’on voudra bien leur remettre à cette occasion, pour peu que leur nom y figure quelque part…

Samedi 10 septembre, de 14 h 00 à 19 h 00
Terrasse du restaurant Le Pavillon du Lac
Parc des Buttes-Chaumont (entrée place Armand Carrel)
Paris, France

http://www.facebook.com/event.php?eid=254062971291214


Annonce – Août 2011

La Fabrique n’est pas peu fière de vous annoncer qu’elle rentre dans son quatrième mois d’activité !

L’été est bien installé et, pour vous aider à supporter la canicule (que vous soyez vieux ou pas !), la Fabrique continue à offrir des friandises littéraires rafraîchissantes à des prix imbattables. Il faut toutefois noter que les productions sortant de l’usine dépendront du prix des matières premières, du taux très bas d’inspiration en ce mois torride pour nos petits cerveaux fatigués et de la disponibilité, ou indisponibilité, de chacun des trois directeurs de la Fabrique.

Vacances

L’art de la glande et du farniente, le stress du départ à 5 heures du matin, la grand-mère qui s’étouffe avec ses bulots à la Baule, le grand requin blanc en Nouvelle-Zélande qui vous course et veut remplacer Médor, votre chien lâchement abandonné sur le parking de l’aéroport Charles-de-Gaulle… Autant de jolies histoires racontées en commun qui vous feront un bel album de vacances !

Cha(sseurs iv)rognes

Une réalisation de Jacques « Ouroboros Ebe » Fuentealba, qui s’attache à vous présenter sous leur meilleur jour les chasseurs ivrognes ou encore « charognes ». Il passera au crible, avec du gros calibre, les us et coutumes de cette étrange communauté qui sévit dans nos forêts.

Pompes funèbres

Une réalisation de Benoît Giuseppin qui continuera, à son rythme, sa marche funèbre en grande pompe, avec tambours (en peau humaine) et trompettes de la mort.

Opéra

Une réalisation de Karim Berrouka, bien parti sur sa lancée, qui comme promis en juillet vous fera chanter tout l’été.

La Fabrique vous souhaite à tous un beau mois d’août.

La Direction


Annonce – Juillet 2011

La Fabrique entre dans son troisième mois d’activité !

L’été est enfin arrivé et, avec, les promotions qui vous feront passer des heures d’oisiveté et de contemplation sur les plages désertes de la Côte d’Azur et de la Costa Brava.

Zoos et autres ménageries

Une réalisation commune, qui nous révèle tout de la vie des bêtes des deux côtés des barreaux.

Nuit

Une réalisation de Jacques « Ouroboros Ebe » Fuentealba, qui vous prouvera que la nuit, en micronouvelles, ne se résume pas aux proverbes absurdes et hilarants du Bulletin de l’Insondable mais qu’on peut en dire, Oh ! Dieu… bien des choses en somme.

Pompes funèbres

Une réalisation de Benoît Giuseppin qui, après les faucheurs, continue d’explorer la filière professionnelle de la mort, en s’intéressant au thanatopracteur et à tous ses collègues qui interviennent après le dernier souffle, et avant la dernière demeure.

Opéra

Une réalisation de Karim Berrouka, qui vous fera chanter tout l’été.

La Fabrique vous souhaite à tous un beau mois de juillet.

La Direction


Annonce – Scribuscules – Jacques Fuentealba

La Fabrique est heureuse de vous annoncer la publication aux éditions La Clef d’Argent de Scribuscules, un recueil de 365 micronouvelles de Jacques Fuentealba, membre éminent et co-directeur de La Fabrique. (Illustration de couverture : Thomas Balard)

micro nouvelle micro nouvelles micronouvelle micronouvelles micro littérature microlittérature


Annonce – Juin 2011

Déjà un mois d’activité pour la Fabrique !

L’heure est venue d’annoncer les nouvelles promotions de cette fin de printemps.

Petit Poucet

Une réalisation commune qui nous dit tout des grandes aventures d’un être exceptionnellement doué pour semer sa vie au gré des chemins et entretenir le doute dans les estomacs.

Habits et autres accessoires

Une réalisation de Jacques « Ouroboros Ebe » Fuentealba, qui intéressera tout le monde, sauf peut-être les nudistes. Indispensable pour savoir comment s’habiller en vue d’une réception de l’ambassadeur ou d’un concert underground dans un squat miteux. (Définir accessoires, me dit-on, est accessoire. Nous savons tous de quoi il s’agit. Et si ça n’est pas clair… ça le deviendra en lisant les textes.)

Faucheurs

Une réalisation de Benoît Giuseppin, qui évoque la vie des pourvoyeurs de mort, agents de la Grande Faucheuse en mission ici-bas pour récolter les âmes et semer la zizanie. Parce que la Patronne ne peut pas être en personne derrière chaque clampin qui clamse.

Et toujours, Histoires d’Hercule, qui permettra à Karim Berrouka de pousser jusqu’aux frontières de l’infini la mythologie de l’absurde et du mauvais goût.

D’autre part, la Fabrique est heureuse de vous rappeler la parution du microrecueil de micronouvelles En huelga · En grève de Jacques Fuentealba, aux éditions nanoediciones, en téléchargement libre, à imprimer, découper et relier tout seul.

La Fabrique vous souhaite à tous un beau mois de juin.

La Direction


%d blogueurs aiment cette page :