Archives de Catégorie: Figures libres

Figures libres

Sans surprise, le bar à lait se situait à l’étage.

Publicités

Figures libres

[Présidentielles]
Après avoir caracolé en tête des sondages, le jeune candidat aux dents longues s’était effondré une fois le mois d’avril arrivé. Peut-être avait-il manqué de clairvoyance en nommant son mouvement politique En Mars !


Figures libres

Comme il disait souvent, avant de finir dans une belle boîte en sapin, « la vieillesse est un coffrage ».


Figures libres

La peur ne la submergea que lorsqu’il ouvrit en grand son horrifice.


Figures libres

Il ne faut pas confondre Pôle Emploi et Aménophis.


Figures libres

Il ne faut pas confondre blitzkrieg et l’Axe hâtif.


Figures libres

Il ne faut pas confondre blitzkrieg et l’Axe hâtif.


Figures libres

Ses membres étaient tout engourdis. Sauf un, qui était tout en gourdin.


Figures libres

Lâche et fielleux, le troll déchaîné sur la toile se cachait derrière un écran de fumier.


Figures libres

— Mister Key…
— Appelez-moi Ricky.
— Vous êtes très petit, Ricky Key.


Figures libres

Le chef, mécontent, interpella ses deux subalternes :
« Derek… Tom… »
Les deux hommes attendirent la remontrance qu’ils devinaient déjà.
« Vous êtes des trous du cul. »


Figures libres

À cause de l’épisode de Hansel et Gretel, ses détracteurs présentaient la sorcière qui habitait la maison de pain d’épices comme une mégère acariâtre qui détestaient les enfants (et voulaient les boulotter, accessoirement). En réalité, c’était une brave petite vieille qui attendait tout les jours, derrière sa fenêtre en sucre, le retour de son enfant chéri, de son fils porridge.


Figures libres

Un employé du centre de tri des déchets, fou amoureux de son métier, partit passer ses vieux jours sur le 7ème continent, cet amas flottant de dégueulasseries de platoc et de débris toxiques. Là-bas, il se construisit une villa en pots de yaourt, carapaces de tortues asphyxiées, bâtonnets d’esquimau et os d’eskimos se confondant avec le polystyrène. Sa famille commença à vraiment s’inquiéter quand il retapa une poupée gonflable, la présentant comme sa fiancée et promena un poupon borgne en celluloïd dans une poussette rouillée. « N’est-il pas trachou ?», disait-il. Désireux de l’évacuer de cet environnement mortifère, ses proches le firent enfermer dans une maison de retraite où il termina sa vie à déchiffrer des rébus parmi les vieux débris.


Figures libres

Il faisait une chaleur étouffante dans le commissariat. Un livreur d’eau se présenta pour déposer plein de Contrex.


Figures libres

— Voulez-vous entendre l’histoire du capitaine ivrogne qui traversa les sept mers pour goûter tous les rhums et mourut de delirium d’avoir vidé ses cales trop vite ? Allons, versez-moi à boire si vous voulez connaitre toute l’histoire. Il avait exigé de son équipage la plus parfaite sobriété, au régime sec l’équipage, tout comme Ulysse avec le chant des sirènes, le capitaine était le seul habilité à savourer les échauffants nectars…. Encore un peu, et pas plus haut que le bord, je vous prie… Haaaaaa, comme ça fait du bien ! Il avait tout calculé à la flasque près, en buvant du rhum agricole au lever, une bonne vodka frappée au coucher et les journées consacrées à Bacchus, son foie était assuré de cultiver une jolie cirrhose bien rose. Hélas ! Il n’avait pas prévu qu’il embarquerait un passager clandestin, un boit-sans-soif presque aussi acharné pour qui les planques d’alcooliques n’avaient pas de secret. Pourtant il aurait dû se méfier de cette longue caisse toute noire embarquée depuis ce port de la Caspienne. Il aurait dû fouiller attentivement sous ce matelas de terre roumaine dissimulant le corps du monstre le plus abject et surtout ! le plus menteur. Car contrairement à ce qu’il a toujours prétendu, Dracula boit toujours du vin puisque c’est le sang de la vigne.


Figures libres

On a longtemps parlé des mygales se cachant dans les Yuccas. La sœur du copain de la voisine à mon beau-frère avait même passé une semaine entière sans dormir : on lui avait offert une de ces plantes aux feuilles pointues et son arachnophobie l’avait plongée dans la psychose la plus handicapante. Mais le frère du collègue de pote du club de golf à mon cousin connaît la vérité : En réalité, ce sont des dragées Fuca, pleines d’acariens qu’il faut se méfier. Une simple dragée et ces horribles petites bestioles s’offraient le grand huit dans votre système digestif. Et certaines ne sortaient jamais. Une faute de frappe a détourné le vrai problème sur une plante innocente.


Figures libres

Haïku du maton :

Qui est prisonnier,
Du taulard ou du geôlier ?
Même horizon clos.


Figures libres

Haïku du jour :

Bébés araignées
Savourent leur chair maman.
Amour dévorant.


Figures libres

Haïku de la nuit :

En cadeau de noces
A l’épouse du vampire,
Un collier d’ail frais.

 


Figures libres

Haïku du soir.

Dans l’œil de mon chat
Éclats de lumière d’or.
Un soleil captif.


Figures libres

Une secousse fit trembler les étagères où trônait la porcelaine.

« Attention aux objets en verre ! » crut-il entendre.

« Quels ob… ? » commença-t-il, avant d’être écrasé par le membre de Hulk.


Figures libres

Haïku sacré :

Le corps de Shiva
Foulé du pied par Kali.
Divin masochiste.


Figures libres

Haïku du soir.

Art synesthésie
De l’image assourdissante.
Un tableau de Munch.


Figures libres

Haïku du soir.

Un volute noir
Vers le bleu du ciel s’élève.
La fumée des morts.


Figures libres

Haïku du matin

Un enfant observe
Les étoiles hurler et fuir
Dans un ciel de guerre.


Figures libres

Haïku du soir :

Notre anniversaire
Étincelant de bougies.
Je les souffle seule.


Figures libres

Son regard était pesant, sa voix onctueuse et elle avait l’écoute clairvoyante : avant d’opérer ses patients, cette chirurgienne pratiquait une synesthésie générale.


Figures libres

Tant qu’il s’agissait de petites nouvelles, de quinze ou vingt mille signes, elle se reposait sur le retour de ses lecteurs bénévoles avant publication. Mais une novella, c’était déjà plus de la belle et délicate mécanique. Sans surprise, elle eut donc recours à un pro homologué, aux services tarifés, pour la révision des 100 000.


Figures libres / Microscoop

— 49,3 g, ça devrait suffire largement ! s’exclame Hollande en plongeant ses doigts dans le pot de Vallseline.


Figures libres

Et pour vous, est-ce que saucer c’est tremper ?


Figures libres

Ayant commis l’irréparable, le robot tomba en panne.


Figures libres/Microscoops

Entendu lors d’une manifestation.
— On ne lâche rien !! On ne lâche rien !!
— Bah moi, ouille, j’aimerai bien, aïe, que ces CRS – PAF ! – lâchent un peu leur matraque !!


Figures libres

Pfiou ! C’est toujours beaucoup de pression, le week-end pascal.


Figures libres

La seule personne qu’il laissait encore lui tenir la jambe, c’était sa podologue.


Figures libres

Pour élargir sa notoriété et le cercle de ses amis, Arthur fit appel à la Dame du like.


Figures libres

PROVERBE PICTURAL

Titien aboie, le Caravage passe.


Figures libres

Même mort pour de bon, Monte-Cristo a bien l’intention d’effectuer un nouveau retour. La Justice attend le fantôme au tournant. En effet, tout comte revenant s’expose à des sanctions.


Figures libres

De son vivant, sa femme ne le ratait jamais. Morte aujourd’hui et devenue une dame blanche, elle l’attend au tournant.


Figures libres

Le funambule avait quitté le cirque et s’était payé un chalutier. Il s’avéra un piètre pêcheur, comme il était habitué à travailler sans filet.


Figures libres

Le sens même de sa vie a changé depuis que le tire-au-flanc est devenu époustouflant.


Figures libres

La sagesse populaire se double de connaissances scientifiques rigoristes pour nous signaler que les liquides trafiqués peuvent transformer votre abattement en joie de vivre éthylique : l’eau quasi ion fait le las rond.


Figures libres

Ils détestent qu’on leur dise la vérité, mais voilà, ils ont des goûts de merde, les idolâtrineurs.


Figures libres

Les plus courtes, ce sont encore celles que l’on n’écrit pas.

21 décembre : Celebrate short fiction day


Figures libres

De retour en politique, il comptait bien briller en société. Pour ce faire, il avait astiqué ses casseroles.


Figures libres

Il se défaussait de ses responsabilités sur les autres avec élégance, tirant ainsi ses quatre épingles du jeu.


Figures libres/Microscoops

Le Front national avait déjà préparé son chant de la victoire, certain que quelques régions allaient tomber au deuxième tour dans son escarcelle. Mais il y avait une grosse fausse note, à ce chant-là : LA-MI-NÉ.


Figures libres

Pauvre électeur, que les partis traditionnels ont trahi et abandonné. Retrouve l’espérance. Vote FN, car seule la flamme tricolore est en mesure de reichauffer la France !


Figures libres

La tempête faisait rage et le navire tressautait sur les vagues écumantes. Le capitaine tenait bon la barre mais tous ses marins le savaient : il ne faisait pas cap vers le calme, au contraire ! Les trop nombreux seconds achevèrent alors de semer le doute et la panique dans l’esprit des matelots. Ils voulaient prendre la barre, et pour cela, il fallait se mettre l’équipage dans la poche. Aussi, quand le navire se balança une nouvelle fois, un second hurla :
« A tribord toute ! »
Obéissant à l’injonction, les matelots coururent sur le bastingage désigné pour faire redresser le bâtiment. Hélas ! alourdi à tribord, le bateau gîta vers ce côté.
« A babord ! »
Nouvelle cavalcade et nouveau balancement périlleux.
« A tribord toute ! »
Et ce manège dura ainsi sans que personne ne songe à abattre le mât qui déséquilibrait le bateau ou prendre la barre à la place du capitaine. A gauche, à droite, à gauche, à droite, les matelots finirent par suivre le mouvement sans qu’on leur en donne l’ordre. Vint alors un moment où ils pesèrent de tout leur poids à tribord et le bateau finit par se retourner, noyant l’équipage et son capitaine.
Sur la coque qui montrait son ventre à la pluie, on lisait à l’envers le nom du navire :

France.


Figures libres

Mon recueil À lire dans le noir, aux Éditions sans-braille, ne s’est pas du tout vendu.


Figures libres

POLITIQUE. Il ne faut pas confondre le silence est d’or et l’or en vaut Quies.


%d blogueurs aiment cette page :