Archives de Catégorie: 03 Zoos et autres ménageries

Zoos et autres ménageries

Grands lecteurs de George Orwell, les trois petits cochons détrônèrent le roi des animaux dans le Zoo de Littérature Microscopique, pour instaurer un triumverrat.

(Jeu de mots trouvé à trois, après un brainstorming de 14 heures d’affilée)


Zoos et autres ménageries

Dès qu’un clown visite le zoo, la hyène rit comme une baleine, le chimpanzé se roule par terre, le gibbon hurle son hilarité, l’âne braie à s’en faire péter les zygomatiques. Public facile, pense le clown, qui s’en va se mesurer au crocodile.


Zoos et ménageries

Petite virée scolaire à la ménagerie du jardin des Plantes. Quand ils remontent dans le car les ramenant à leur collège, les enfants comptent un intrus. Booba le chimpanzé, une casquette rabattue sur le visage, pense faire illusion. Las, on le ramène à la ménagerie fissa. De retour dans sa cage, il rumine et analyse les raisons de son échec. Il en vient à la conclusion qu’il n’aurait pas dû parler à sa voisine : il ne maîtrise pas encore les subtilités de l’argot des banlieues et son accent cockney l’a trahi !


Zoos et autres ménageries

Le gardien s’excuse, il n’avait pas bien mesuré le risque jusqu’à ce que les visiteurs s’enfuient. Il promet qu’il ne lâchera plus de renard en public.


Zoos et autres ménageries

La mode n’épargne pas le zoo. Dans les années 70, on appréciait beaucoup le yack et le bison. Aujourd’hui on préfère le tatou.


Zoos et autres ménageries

On a rarement vu écurie aussi pauvre et aussi malhonnête. Les employés ont recours à des méthodes peu orthodoxes et inavouables. Pour avoir quelques « chevaux » à présenter aux éventuels acheteurs, ils prennent des zèbres dont ils repeignent le pelage afin de faire disparaître les rayures, ils coupent les ailes des pégases et les cornes des licornes.


Zoos et autres ménageries

On a longtemps cherché à connaître les raisons de l’hilarité des hyènes. Le coupable a été démasqué : Kévin, 7 ans, banni du zoo à vie pour les avoir nourries de carambars.


Zoos et autres ménageries

L’hippopotame du zoo est très susceptible. Il suffit d’un rien pour qu’il fasse la tête et refuse de parler aux gardiens ou autres pensionnaires. Une fois, il avait entamé une grève de la faim parce qu’une petite fille l’avait confondu avec un rhinocéros. Pressée par tout le personnel du zoo, elle avait dû lui présenter ses excuses pour qu’il accepte de se remettre à manger et arrêter de répéter à tout va : « ma réputation a été écornée, ma réputation a été écornée ! »


Zoos et autres ménageries

Une fois par semaine, au zoo, on pouvait voir l’hebdromadaire.


Zoos et autres ménageries

L’ours pense avoir compris le truc. Il a observé son maître depuis des années, lui aussi peut faire la même chose. Dorénavant, il sera… montreur de montreur d’ours. Et hop ! Voilà, c’est pas compl… Oups ! Eh bien, il a amélioré le numéro, il jouera sur le suspens, dévoilant le montreur d’ours au fur et à mesure, un bout après l’autre.


Zoos et autres ménageries

Quand le gibbon du zoo se lance dans son concert de hululements, tous les enfants fantômes de la ville s’amassent devant sa cage pour la leçon du jour.


Zoos et autres ménageries

Dans la section des grands prédateurs, les enfants tremblent face au plus sanguinaire des grands fauves. On l’aperçoit caché derrière sa bouteille de vin, l’œil rouge, la bave aux lèvres. Sa peau de tissu vert-de-gris et son vieux harnais de cartouchière accentue son allure menaçante. Et quand il se lève et avance en titubant vers les barreaux de sa cage, les enfants reculent, terrorisés. Qu’on les rassure, il ne s’échappera pas, le chasseur.


Zoos et autres ménageries

Le directeur du zoo envoie souvent son éléphant le plus maladroit faire des courses dans ce magasin de porcelaine tenu par sa belle-mère honnie.


Zoos et autres ménageries

Quand on lui marche sur la patte, le petit aye-aye crie ouille ouille.


Zoos et autres ménageries

Des rayures blanches et noires, c’est d’un laid. Les zèbres ont vraiment mauvais goût, fait le rhinocéros. Le lion, se curant les dents, n’est pas d’accord.


Zoos et autres ménageries

L’enfant dans la cage a beau pleurer toute les larmes de son corps, son occupant légitime ne s’en laisse pas compter. Il sait qu’il n’a pas devant lui un de ses congénères, mais bien son prochain repas. On n’apprend pas à un vieux singe à faire des grimaces, de même qu’on n’apprend pas à un vieux crocodile à pleurer.


Zoos et autres ménageries

Tous les matins vers 7 h 00, les ours en peluche s’amassent devant l’enclos des ours blancs pour apprendre les fondamentaux de l’étripage de l’esquimau en particulier, de l’humain en général. Puis, à l’ouverture du zoo, ils tentent de mettre en pratique les enseignements du jour en se ruant, tous crocs de peluche et griffes de plastique en avant, sur les enfants. Mais on ne devient pas si aisément la terreur des contrées de glace, et les coups du plastique et les morsures du coton, à ce jour, ne déclenchent comme cris que les pleurs et les hurlements de rage des petits qui voient leurs bâtonnets de glace déchiquetés par des jouets psychopathes.
Si l’ours blanc n’est pas d’une intelligence foudroyante, celle de l’ours en peluche avoisine le zéro.


Zoos et autres ménageries

Ni baryton, ni Barry White, le pachyderme, rond comme une barrique, barrit quelques chansons où « éléphantes » trouve une rime riche dans un registre qui fait dire que la nuit, les éléphants sont grivois, en plus d’être complètement gris. Et si le soigneur lui fait une remarque, il lui vomira dessus en espérant l’étouffer. On a connu des morts moins glorieuses où la victime était derrière. Pathétique, diront certains, malgré l’épaisseur des membres de l’animal. Lui s’en fout. Et demain, il compte bien continuer le spectacle scatoporno devant les enfants émerveillés et les parents choqués. Défécation sauvage, accouplement public… il a l’alibi « c’est la nature ». Que voulez-vous, il oublie comme il peut sa condition. Parce que passer sa vie enfermé dans un parc, on aimerait bien vous y voir.


Zoos et autres ménageries

— C’est inacceptable ! rugit le lion. Il est hors de question que je finisse mes jours dans un clapier à lapins : je suis le roi des animaux, tout de même !
Le gérant du zoo, sur le point de se faire dévorer, céda à toutes les demandes du fauve.
Depuis, on lui a construit un F3 qui comprend un jacuzzi, des canapés en cuir, une descente de lit en peau de gnou et un frigo toujours plein, avec une baie vitrée, pour que les visiteurs puissent le voir (et, au passage, l’envier). Le directeur a aussi fait poser une grande pancarte qui annonce : « L’appart du lion ».


Zoos et autres ménageries

Quand elle mange des fayots, la gazelle fait du zèle.


Zoos et autres ménageries

La faim fait avaler n’importe quel animal au constrictor. À l’inverse, elle fait également sortir le loup du boa.


Zoos et autres ménageries

Suite aux nouvelles coupes budgétaires à l’éducation nationale, l’institutrice emmène les enfants au zoo pour voir les bonobos. Ainsi, elle fait d’une pierre deux coups : excursion de sciences naturelles et TP d’éducation sexuelle.


Zoos et autres ménageries

Il est interdit de nourrir les animaux. Aussi, on saura gré à cette petite fille d’arrêter de jeter ses petits frères dans la fosse aux lions, ces derniers étant devenus végétariens depuis peu, par défi envers les tigres probablement, qui eux mangent macrobiotique depuis que le peuple des schtroumpfs a pensé trouver refuge dans leur enclos.


Zoos et autres ménageries

Bobo, Dodo et Coco, les trois bonobos du zoo ont interrompu leur activité sexuelle frénétique. L’un a plaqué ses mains sur ses oreilles, l’autre sur sa bouche et le dernier sur ses yeux. Résultat, on leur envoie le vétérinaire comme le gérant du zoo s’inquiète de leur comportement étrange. Eux, ils espéraient plutôt la venue d’un agent artistique.


Zoos et autres ménageries

« On a eu beaucoup de mal à négocier avec le cuisinier du zoo des repas qui nous conviennent, annonce le panda à ses congénères, mais cette fois-ci on tient le bambou. »


Zoos et autres ménageries

Depuis que l’orang-outang a perdu ses poils, de nombreuses sectes viennent vénérer Bouddha et exiger sa libération.


Zoos et autres ménageries

Réputé pour ne pas être très futé, le gardien du zoo déclara :
— C’est pas ma faute si elles se sont échappés, j’avais pas trouvé de cage avec des barreaux assez petits !
Les enquêteurs se retrouvaient avec 32 victimes de fourmis rouges sur les bras. L’inspecteur en chef se dit qu’il devrait peut-être bien toucher deux mots au directeur du zoo pour qu’il vire son incapable de gardien.
L’année dernière déjà, sous un prétexte un peu similaire – il n’avait pas trouvé de cage assez grande -, il avait laissé s’échapper un grizzli qui avait joué à crash-crash avec un car scolaire.


Zoos et autres ménageries

Adage préféré des animaux incarcérés à Vincennes : « Du haut du rocher du zoo, quarante siècles d’esclavage nous contemplent ».


Zoos et autres ménageries

Dans la boutique de souvenirs du zoo, les clients s’insurgent. Qu’est-ce que c’est que ces boîtes, étiquetées « Fion de loutre » ? C’est dégoûtant ! C’est inadmissible ! Le responsable intervient. Il s’excuse, mais non, rassurez-vous, on ne vend pas de ça ici. Un employé a commis une faute de frappe, a interverti des lettres. Ce qu’il y a dans ces récipients, c’est une spécialité provenant du roi des animaux.


Zoos et autres ménageries

Crobar le crotale était un très vieux serpent, très malade. Malgré tous ses efforts, le vétérinaire du zoo ne parvint jamais à le remettre vraiment sur pied.


Zoos et autres ménageries

Aujourd’hui, grand spectacle. Le kangourou défiera à la boxe le gorille qui défiera à la lutte gréco-romaine l’hippopotame qui défiera au sumo l’espadon qui défiera au seppuku le koala qui pleurera encore sa mère sous les regards attristés des petits enfants qui ne rêvent que de l’étriper pour le remplir de mousse et l’étouffer sous leur oreiller.


Zoos et autres ménageries

Il a été Panoramix au Parc Astérix, Dingo à Disneyland, et même paysan au Puy du Fou. Aujourd’hui, il enfile son costume de loutre pour le zoo de Saint-Jacquemin-les-Berrouques. Ne le répétez pas à vos gamins, ça casserait un peu la magie.


Zoos et autres ménageries

Au moins un des occupants de cette cage du zoo a de l’ambition dans la vie, et veut se donner les moyens d’y arriver. Alors que les autres escargots se traînent mollement, lui fait le barreau, à défaut de faire vraiment le mur. C’est qu’il compte bien devenir un jour avocat, ce baveux !


Zoos et autres ménageries

Drame au zoo du pays de Cocagne. L’ours en sucre glace a dévoré le lapin en chocolat.


Zoos et autres ménageries

Le directeur du zoo avait monté une fanfare pour accueillir les nouvelles bêtes. Les éléphants à la trompe… tte, les perroquets pour le chœur, les hippos aux xylos… Lorsque les chèvres d’Angleterre qui avaient transité par le Japon arrivèrent, la fanfare leur joua Goats save the Queen et la B.O. de Goatzilla.


Zoos et autres ménageries

Drame sentimental au zoo. Le tatou vient de se faire plaquer. Franchement, il était temps.


Zoos et autres ménageries

Enfin quoi, disons les choses clairement une bonne fois pour toutes ! Si elles n’avaient pas été honteusement plagiées sur celles d’Ésope, nombre de Fables de La Fontaine auraient constitué de fadasses petits tableaux sans aucun intérêt. Les recherches pour l’écriture de ces contes se seraient sans aucun doute déroulées dans la ménagerie de Versailles, là où les animaux encagés passaient le plus clair de leur temps à dormir ou manger.


Zoos et autres ménageries

En raison de travaux de réfection, la baleine et la sardine partageront cette semaine le même aquarium. On leur a demandé de faire preuve de retenue devant le jeune public. Ainsi, la pratique des 64 positions du kamasûtra leur est désormais interdite pendant les heures de visite.


Zoos et autres ménageries

Dans sa cage, l’ourson ne reconnaît pas son papa. Celui-ci est immobile, sur son derrière. Son odeur est différente. Le petit s’approche, se frotte : sa fourrure est désagréable. Il lui donne un coup de patte pour s’amuser. Un coup de griffe… Une entaille laisse échapper de la bourre. L’ourson s’inquiète. « Papa ? »

Dans sa chambre remplie de peluches de toutes tailles, Cindy, sept ans et demi, se fait dépecer par son gros nounours adoré.


Zoos et autres ménageries

Il vendait des volatiles d’origine douteuse sur une petite place dans le Marais. Les riverains, qui trouvaient ça dégoûtant, le chassaient en lui lançant des noms d’oiseaux. C’était un vendeur à la fauvette.


Zoos et autres ménageries

Depuis que Johann Sebastian Bach emmène ses enfants tous les dimanches au zoo de Leipzig, les lapins ont entrepris d’écrire une œuvre inoubliable : le clapier bien tempéré.


Zoos et autres ménageries

L’International Hop Hop Hop Society a offert un trampoline géant au zoo, afin que les éléphants apprennent l’art du triple salto. Et que kangourous et chimpanzés arrêtent de se la péter en imitant Candeloro sous LSD quand un car de jeunes Suédoises en mini-jupes arrive.


Zoos et autres ménageries

Nulle ne l’avait vu venir dans le zoo, jusqu’au jour du couronnement. Elle avait essaimé ses idées de cage en cage, l’air de ne pas y toucher, redoutable manipulatrice. Qui aurait cru que le lion, roi des animaux, puisse être détrôné par la politique de l’autruche ?


Zoos et autres ménageries

On s’interroge sur les raisons qu’avait le tigre de venir se mêler aux biquettes, déguisé en gazelle. D’autant plus que les bottes de foin ou les poignées d’herbes que tendent les visiteurs ne constituent en rien son régime alimentaire.


Zoos et autres ménageries

Menacé de fermer les portes du zoo, du fait de trop grosses dépenses par rapport à des visiteurs trop rares, le directeur choisit de se séparer d’un certain nombre d’animaux. Il jugea les tigres trop fragiles : ils s’usaient très vite… dès la naissance, ils présentaient déjà des rayures. Remplaçant une menace de fermeture par une autre, plus diffuse, il les vendit pour mettre à la place dans les cages des tigres de papier.


Zoos et autres ménageries

Aujourd’hui, une caravane de freaks débarque au zoo. Tous les animaux se pressent pour assister aux spectacles présentés par le cirque ambulant. Outre un serpent jongleur et une taupe lanceuse de couteaux, on vient admirer les créatures improbables : des chats siamois siamois, un dragondin, un aigléphant (qui s’envole, majestueux, en barrissant) et, clou du carnaval, un ornithorynque.


Zoos et autres ménageries

La hyène se sent spoliée depuis que le gorille jaune.


Zoos et autres ménageries

Le vieux guichetier apprit à faire tout seul la grimace, à partir du jour où on commença à le payer en monnaie de singe.


Zoos et autres ménageries

Le boa : Si l’on continue à me gaver de nourriture, je vais finir par m’empâter.
Le varan : T’inquiète pas, on s’habitue rapidement.


Zoos et autres ménageries

Les éléphants se sont échappés du zoo de Vincennes. On les a retrouvés à l’autre bout de Paris, esplanade de la Défense.


%d blogueurs aiment cette page :