Archives de Catégorie: 04 Vacances

Vacances

31 août, on ferme la boutique ! On range le sable dans sa boîte, la mer dans ses bidons, on plie le paysage, on éteint la vue et on remet soleil dans son thermos.  On ressortira tout ça dans dix mois. Allez les lutins, on a du boulot sur la planche. Faut remettre la montagne en place, sortir la neige des frigos et les sapins des placards. Bientôt la saison d’hiver.


Vacances

Pied au plancher sur l’autoroute, c’est quand même plus de sensations que les attractions de Disneyland ou Walibi. Par contre, la photo souvenir coûte plus cher.


Vacances

En vacances, le microauteur a même la flemme de finir cette short short.


Vacances

L’Italie, c’est vraiment magnifique. Et les pâtes, bon dieu, c’est délicieux. Par exemple, lors de nos vacances à Pise, on s’est mangé des torticolis.


Vacances

J’adore les échoppes de souvenirs. Dénicher le bibelot, la carte postale, l’accessoire ridicule mais tellement amusant à offrir à ses proches. J’ai d’ailleurs trouvé une boutique en ligne. C’est encore plus simple : je me fais livrer et je n’ai même pas besoin de bouger de chez moi.


Vacances

En vacances, l’inspiration du microauteur s’emballe. Il imagine plein d’Allemands en short short.


Vacances

La famille Colin hésite cette année entre une expédition dans les vallons verdoyants de l’Atlantide ou un séjour dans la magnifique cité d’Ys.


Vacances

En vacances à st-Jean-de-Poilâne, le touriste non-averti se dit que l’employée de l’agence de voyages l’a roulé dans la farine. Elle lui avait pourtant juré que cette location était du pain bénit.
En fait, il se retrouva vite dans le pétrin. Arrivé en plein festival de la baguette, il ne pouvait décemment pas dire que ses journées étaient longues et tristes comme des jours sans pain. Par contre ses nuits étaient un enfer d’insomnie. Avec toutes ses boîtes à pain de nuit, peuplées de religieuses, de financiers, de divorcés et surtout de glands qui cuisaient sous les spots de la piste et croustillaient en sortant de ces fours juste sous ses fenêtres, il passait le plus clair de ses nuits à hurler depuis son balcon :
— Vos gueules, les miettes !


Vacances

Le réchauffement climatique – et la fonte des glaciers conséquente – a vraiment mis toute la famille d’accord. Plus besoin de choisir : on passe notre semaine de vacances à la mer et à la montagne.


Vacances

Le Petit Poucet profite des congés payés. Il sème des grains de sable sur la plage, espérant ainsi retrouver le chemin de son hôtel.


Vacances

Le touriste balance une rafale de balles de AK-47 sur un pauvre gars qui passe dans le coin.
On lui avait dit : une fois dans le pays, le plus intéressant c’est encore de vivre comme les autochtones. Là tu t’imprègnes vraiment de leur culture.
Est-ce sa faute, à lui, si à peine débarqué une énième guerre civile a éclaté ?


Vacances

Monaco. Cette année encore pour le mois d’août, la famille princière s’accordera un mois de travail.


Vacances

Vacances en Bretagne, gâchées par des galères de tout ordre, et par la pluie qui n’en finit pas. Je me réfugie dans une boutique de souvenirs. Rien sur les étagères. Je me tourne vers la vendeuse, lui demande ce qu’elle a en stock. Elle me propose des souvenirs de temps ensoleillé, de balades sur la plage, de flirts, pourquoi pas, de virées au large en bateau. « On vous implante ce que vous voulez. » Je dis banco : farniente au soleil, soirées inoubliables et quelques amourettes.
Elle me pose des électrodes sur le crâne puis, avant d’entrer les données désirées dans le programme, me demande : « On garde la Bretagne ou vous préférez les Bahamas ? »


Vacances

Chaque été, je passai par des agences de voyages très coûteuses pour m’organiser des vacances dépaysantes. Cette année, j’ai changé mon fusil d’épaule. Je suis allé voir Aristide Soleil (le petit-fils de madame Soleil, qui a lui aussi le Don). Je n’allai pas le voir pour son nom : je ne lui demandai pas forcément des vacances ensoleillées, non, non. Je voulais qu’il me dise où se déroulerait précisément le prochain détournement d’avion dans le monde. Mais chut, surtout, qu’il ne me révèle pas la destination finale. Le voyage n’en sera que plus excitant, je la découvrirais moi-même sur place !
Là, ça y est j’ai embarqué. Là, ça y est, les terroristes ont assommé un steward, pris une hôtesse en otage et ont l’appareil sous leur contrôle.
Un d’entre eux m’arrache à mon siège et me colle son flingue sous le nez, en me disant d’avancer dans le couloir.
Et soudain, une pensée déplaisante me frappe, qui vient gâcher un petit peu ma montée d’adrénaline… J’aurais quand même dû demander au voyant si je sortais vivant de ce vol !


Vacances

Parti pour faire du tourisme textuel en Egypte, Champollion ramène dans ses bagages la petite Rosette. Voilà qui va faire jaser pendant des siècles.


Vacances

Été. Le soleil qui luit.
Des corps à dorer. Si on n’y prend pas garde, on peut cramer.
La femme enduit l’un des enfants de crème. Il proteste un peu. Puis elle s’apprête à s’occuper du frère, mais son mari l’arrête.
« Nature, pour moi. Je suis au régime. »
Été. Les joies du barbecue.


Vacances

Le gros Robert voulut porter plainte contre le Club Med et les Gentils Organisateurs sur le terrain qui, pour le coup, n’avaient vraiment pas assuré, selon lui. L’avocat du Club Med lui opposa que certes le camp de vacances s’était transformé en camp de travaux forcés, une fois aux mains des rebelles, mais dans tous les cas, M. Robert Graingnard avait atteint et même dépassé l’objectif qu’il s’était fixé au début de son séjour : perdre 50 kilos en un mois !


Vacances

— Tu n’es qu’une amourette de vacances, m’avoua-t-elle assez vite.
Pensait-elle se débarrasser de moi aussi facilement ? J’étais très riche, assez en tout cas pour mettre à exécution un plan diabolique et imparable. Elle ne pourrait pas refuser. Je lui répondis que cela me convenait.
— Épouse-moi ! conclus-je. Dès à présent, nous pouvons nous considérer en vacances permanentes.


Vacances

Cette année, nous hésitons entre Argentine, Liège, Rome ou Crimée. Bob aurait bien voulu aller à Plaisance faire un peu de voile, mais l’optimiste, ça nous correspond pas trop. Finalement, nous décidons de passer notre mois d’août à Glacière, ce qui est un choix raisonnable vu la canicule qui s’annonce. De toute façon, le prix du billet est le même pour toutes les destinations, et les prestations hôtelières ne varient guère de station en station.


Vacances

Au Macumba, on danse toute la nuit, on brille de mille feux dans un éclair de spotlight, on vide des litres d’alcool fort, on s’enlace aux cous d’inconnus, on s’aime en vitesse le temps d’une chanson, on s’abandonne le temps d’un baiser passionné, on s’esclaffe béatement en tirant sur un joint. Et, le lendemain sur la plage, on fait des châteaux de sable tranquillou pendant que les parents nous badigeonnent de crème solaire et tente de nous faire garder sur la tête ces ridicules chapeaux. On aura plein de choses à raconter à la rentrée aux potes de la maternelle.


Vacances

Atteint de TOC, il devait faire quatre fois le tour de son vélo avant de l’enfourcher, tournait quatre fois autour de chaque rond-point et de la moindre place. Il comptait sa monnaie quatre fois au moment de payer (ou quand on le remboursait). Il tournait quatre fois la langue dans sa bouche avant de s’adresser à quiconque. Dans les bars, il payait toujours quatre tournées. Et il prenait toutes ses photos en quatre exemplaires. Sans parler des vidéos qu’il tournait.
Ce tour du monde s’annonçait long. D’autant qu’il n’en était qu’au premier.


Vacances

En vacances en Colombie ? Découvrez la toute nouvelle danse, qui fait fureur sur les plages et se répand comme une traînée (de poudre… ou pas). Sur les tubes du moment, ça va vous en déboucher un coin, la turista !

(Idée originale de mézigue et Karim Berrouka, au détour d’une conversation à bâtons baguettes rompues, au restau… si, si !)


Vacances

Pendant  la sécheresse, on montre ses fesses, et pendant la canicule, on s’enrhume.


Vacances

Pour du tourisme sexuel à moindre coût, il s’était imaginé que faire Tours-Nantes aurait convenu. Entre amis, comme il se doit.


Vacances

Dans l’avion rempli à craquer de vacanciers sous-tension, ce monstre sacré(… ment dégueulasse) du cinéma joue là le rôle de sa carrière, celui qui le mettra à nouveau sous les feux des projecteurs… pour toujours ! Il est sûr que son public captif va apprécier. Les enfants ont arrêté de hurler et de se chamailler pour le regarder, les adultes ont déjà les yeux comme des soucoupes. Il leur refait le coup de l’arroseur arrosé. Il est le pionnier d’une toute nouvelle sorte de terroriste. Il ne détourne pas vraiment l’avion, mais plutôt l’attention de tous, dès lors qu’il sort son engin en pleine lumière. Il ne défend aucune cause, à part peut-être le droit de monter complètement bourré dans un appareil. Et son arme n’est pas une bombe, un pistolet ou un rasoir, non. Il balance son attaque chimique en un jet nourri, sans complexe, en se disant que la moquette de la carlingue ne sera pas la seule à se souvenir de son irréprochable performance d’acteur.


Vacances

Chaleur caniculaire sur le chemin des vacances. Bouchons sur les autoroutes. Dans les voitures, les familles transpirent, dégoulinent, fondent. Les conducteurs, les doigts serrés sur le volant de plastique noir, fusionnent avec leurs véhicules. Les vacanciers deviennent flaques, se déversent sur le goudron liquide. Bientôt, une soupe épaisse recouvre les grands axes routiers. Tout se mélange. Et le gouvernement n’avait une nouvelle fois rien prévu. Mais la nuit tombe. Et tout se résout de soi-même. Tout se solidifie à nouveau. Et la route est belle, plane, lisse. Dégagée. Prête à accueillir la prochaine vague d’estivants.


Vacances

Il passait des « vacances » de merde. Du type cinq étoiles sur l’échelle de la lositude. Il avait fui la France en quatrième vitesse, sans un rond, lorsque sa boîte avait coulé. Il devait de toute urgence échapper aux impôts, aux huissiers, aux créanciers et autres sangsues… et sans doute, à l’issue d’un procès pour escroquerie, à la prison. Et voilà qu’à peine arrivé au Nigeria, on l’avait enlevé. Il frémissait à l’idée de retourner en France et frémissait tout autant à celle de rester aux mains des kidnappeurs. Ses ravisseurs s’étaient sans doute dit qu’ils pourraient tirer un très bon prix de lui. Lui n’était pas sûr qu’une seule personne dans l’Hexagone – « ami » ou famille – veuille payer quelque chose pour sa libération et il ne préférait pas imaginer ce qui se passerait, s’il ajoutait à sa grosse ardoise étatique le coût de sa rançon.
Le pire ? Dès lors qu’il essayait d’expliquer aux kidnappeurs sa situation très particulière, en insistant sur le fait que personne ne payerait jamais, ils faisaient mine de ne plus comprendre sa langue.


Vacances

Les enfants de Legolas trouvent que les vacances c’est bien, mais que le Club Mickey, c’est nul.


Vacances

On se demande depuis longtemps pourquoi les pyramides de Gizeh sont la destination préférée des employés des usines de Toblerone. Seuls les fabricants des rochers Suchard le savent. Malheureusement, ils sont en vacances à Carnac.

 


Vacances

Au bout d’un mois de vacances, la perspective de retrouver son bureau étroit, ses collègues fades et ses chefs imbus d’eux-mêmes commença à lui entamer le moral. Il lui fallait une bonne raison pour éviter ça. Il se renseigna auprès des autochtones : où pouvait-on trouver ces révolutionnaires qui kidnappaient les étrangers ?


Vacances

— Ne t’éloigne pas trop, dit la mère à son fils avant de se replonger dans un mauvais roman de gare.
Mais le petit Kevin ne l’entend pas de cette oreille. Il compte bien traverser la plage en son entier, la mer dans son dos.
Sa mère commence à paniquer quand la nuit tombe. Elle a reposé son roman car il n’y a plus assez de lumière pour lire, et maintenant, voyant qu’il n’est pas dans le coin, elle se met à crier pour qu’il revienne.
Mais têtu, le petit Kevin ne l’entend toujours pas de cette oreille, ni de l’autre, d’ailleurs. Il est déjà loin. Cette plage est décidément très longue. Il rencontre bientôt de gentils messieurs habillés tout en bleu de la tête au pied, qui l’invitent à rejoindre leur groupe.
Parti d’une petite plage quelconque du Maroc, on le retrouve cinq semaines plus tard à l’autre bout de l’immense plage en question, dans un petit village au bout du Sahara, là où le Sahel commence plus ou moins.


Vacances

Du Bellay ne s’était pas trompé. Ulysse est bien l’inventeur du tourisme. Toutefois, à la douceur angevine, ce dernier préféra toujours le chaud soleil des Cyclades et de la Méditerranée. Il le savait : l’amour à la française, ça ne vaut pas une bonne plage de jeunes allemandes dénudées, ou une boîte de nuit pleine de suédoises surchauffées. Ulysse, à défaut d’être poète, avait le goût de la découverte.


Vacances

Le mari étudiait le plan du Sahara, où il manquait la moitié des oasis et où les mirages n’étaient même pas signalés. Il voulait encore nourrir l’illusion que, non, ils n’étaient pas perdus et que, oui, ils allaient bientôt rejoindre une route et, de là, la civilisation.
Sa femme finit par lui arracher le plan des mains et le roula en boule, avant de le jeter au loin de toutes ses forces.
— On pourra dire que je m’en souviendrai de tes foutues « vacances à la carte » !


Vacances

Les estivants arrivent par vagues sur la plage. Les autochtones s’attelleront bientôt à nettoyer la grève de leurs corps boursouflés et recouverts d’algues.


Vacances

Superbes vacances ! Il était allé en Amérique centrale, et là il avait vu les pyramides mayas et aztèques, il avait ensuite passé une semaine en Égypte et là aussi, il avait visité, des pyramides. Après un tour au Louvre et sa pyramide, il était rentré chez lui. Dans sa cité. Et là, en voyant toutes ces tours, il eut le sentiment que quelque chose clochait.


Vacances

Folie que de vouloir construire des châteaux de sable sur les plages d’Espagne.


Vacances

Plage de Torremolinos, le 19 août.
Le petit Louis II de Bavière est furax. Il est seulement arrivé deuxième au concours de châteaux de sable, juste derrière le petit Gaudi.


Vacances

Nous étions partis sur un grand bateau. L’atlantique nous berçait de sa houle amène. L’orchestre jouait un tango endiablé. La vie était si belle. Jusqu’au moment où Albert s’est plaint de ne pas avoir de glace dans son vermouth. L’équipage étant plein d’attention, ils ont voulu lui procurer le plus pur des glaçons. Mais celui-ci était un peu gros pour rentrer dans les soutes. Surtout en voulant le faire passer par la coque. Bref, nous faisions tous gloup gloup gloup. Les vacances sont à l’eau, et nous avec.


Vacances

Avec ces températures caniculaires, ils dormirent fenêtre ouverte, bercés par le ressac. La chambre qu’ils avaient réservée donnait directement sur la plage. L’emplacement « idéal » de l’hôtel, qui aurait pu être un réel avantage s’avéra en fait une catastrophe, à cause d’une petite négligence de l’architecte. Ils se réveillèrent en pleine nuit, à la marée haute, leur lit devenu une barque dérivant vers le grand large.


Vacances

Les vacances en caravane, c’est usant. La prochaine fois, on prendra aussi la voiture.


Vacances

Chaque été, les enfants du ghetto voyagent en rêve devant les écrans brisés des téléviseurs et les posters moisis trouvés dans la décharge. Mais cette année, pour eux-aussi, l’augmentation de prix de l’essence impliquera de revoir à la baisse la longueur de leur trip.


Vacances

Finalement, les Dubois ne sont plus très chauds pour visiter la Syrie. Ils craignent de finir dans la Méditerranée, à faire la planche. Ils décident donc d’annuler auprès du voyagiste mais, trop tard ! ils ont été débités.


Vacances

En vacances à la mer, la femme du paysan auvergnat lui demande de prendre la « température des vaches ».
Il sort son thermomètre et, dans le doute, lui demande quand même, avant de s’avancer vers les flots :
— La température des vaches… ou des vagues ?


Vacances

Notre agence se spécialise dans les expériences les plus inédites. Découvrez un véritable frigo et ses aimants exotiques, détendez-vous sur un bureau aux côtés d’époustouflants cadres remplis de photos, mettez du piquant dans votre vie punaisé sur un magnifique mur, explorez un sombre tiroir aux mystérieuses senteurs de papier oublié, laissez-vous emporter par l’ivresse des flammes dans les tourbillons ardents d’une cheminée, faites d’impromptues rencontres dans un sac poubelle.
Des voyages à la carte ! Toutes les destinations sont à votre portée, pour le prix d’un timbre poste.


Vacances

Les vagues. Murmures sur la plage. Flux et reflux, effaçant les traces dans le sable. Corps échoués. Un de plus chaque année. Mes amours de vacances.


Vacances

Ce n’est qu’après de nombreuses séances chez son psy que ce mythomane finit par admettre que, oui, le pays où il vient de passer ses dernières vacances n’existe pas, en fait. Le psy n’arrive cependant toujours pas à lui faire avouer sa véritable destination et ce qu’il a bien pu faire là-bas.


Vacances

Note à l’attention des populations autochtones
Le touriste est un être précieux. Apprenons à le connaître et à le traiter avec les égards qui lui sont dus. Toutefois, ne faisons pas l’erreur de croire que tous les touristes méritent une pareille attention. Comme les pierres précieuses, leur valeur dépend de leur nature. Cependant, ce n’est ni la beauté ni la rareté du touriste qui établit cette valeur. Ainsi, 1 Américain vaut 2 Français, ou 2 sujets de la couronne britannique. Mais 3 Danois, 4 Espagnols, 6 Italiens, 10 Grecs, 53 Russes, 228 Chinois, 4 853 Ghanéens ou encore 89 746 Irakiens. Sachons donc choisir avec intelligence nos objectifs et n’oublions jamais qu’un bonus est accordé pour tout touriste de moins de dix-huit ans, et qu’une famille complète double la valeur de la prise.
Merci de votre attention, bonne chasse, et n’oubliez jamais : kidnappez utile.


Vacances

« Ah, on est arrivés plus tôt que prévu, fait le vacancier pressé. Mais je ne reconnais pas l’hôtel…
— Vous avez bien une chambre de réservée, le rassure le réceptionniste.
— En tout cas ça a l’air somptueux. Rappelez-moi : quelle est l’heure limite pour le check-out ?
— Ne vous inquiétez pas de ça, vous avez largement le temps de voir venir. Vous êtes là pour un petit moment, fait Saint Pierre. Profitez. »


Vacances

Le chauffeur routier, blasé, ne comprend pas pourquoi tous ces gens vont passer des vacances à l’étranger : Allemagne, Autriche, Suisse, Hongrie… Il les voit, au mois d’août, qui encombrent plus qu’à l’accoutumée encore les voies des autoroutes.
Lui le sait bien, ça n’a aucun intérêt : ici ou ailleurs en Europe, toutes les autoroutes se ressemblent. Mêmes marquages au sol, même airs de stationnement aux chiottes immondes, même restaurants à peine moins infects…


Vacances

Pour les ménages recherchant de nouvelles expériences, le Club propose ses activités de planche à voile et à vapeur.


%d blogueurs aiment cette page :