Archives de Catégorie: 29 Lieux mythiques

Lieux mythiques

Révélations : grâce à des 78 tours d’époque retrouvés sur un site archéologique, on est aujourd’hui en mesure de dire pourquoi la civilisation de l’Île de Pâques a sombré dans la sauvagerie avant de disparaître purement et simplement. Il se trouve qu’au plus bas de leur décadence, leur musique, profane comme religieuse, a été remplacée par une soupe inaudible qui a fini de leur bouffer le cerveau aussi sûrement qu’un zombi affamé.
Oui, les dernières recherches prouveraient une chose : sur l’Île de Pâques, le rap a nui.


Lieux mythiques

Pour les ufologues, l’incident de Roswell représente le moment où l’humanité a été en présence d’une technologie incomparablement plus avancée que la sienne, alors que la vérité est ailleurs : les extraterrestres comptaient faire de la région un dépotoir sauvage en se débarrassant de leurs épaves pourries.


Lieux mythiques

Le cheval de Troie était précieusement gardé dans un hangar de la zone 51, sous équestre.


Lieux mythiques

Niçois, nîmois sont des gentilés de villes fantômes.


Lieux mythiques

Ce magasinier employé dans la zone 51 arrondit ses fins de mois en vendant quelques menus articles légendaires dérobés dans les entrepôts. C’est aussi l’occasion pour lui de refourguer des babioles à prix d’or. Son plus beau coup ? Être parvenu à vendre à un gogo pour quelques millions de dollars une écharde de bois censée être à la fois un bout de l’arche de Noé, un morceau du bâton de Moïse, un fragment de la Vraie Croix et un éclat du manche de la lance de Longinus.


Lieux mythiques

Quand on leur demande à quoi correspondent les dessins visibles du ciel, les autochtones marmonnent des explications confuses ou se ferment comme une huître. Aucun en tout cas, n’habite directement sur le site de Nazca. Ils se doutent que les dieux qui ont laissé ces gribouillages dans le sable du désert les effaceront bientôt (à leur échelle, pour nous ça pourra être dans quelques décennies, quelques siècles ?), comme on passe un coup d’éponge sur un tableau en ardoise pour enfants.


Lieux mythiques

Au vu des nombreuses disparitions le Triangle des Bermudes est isolecèle.


Lieux mythiques

Était-il doté d’un humour foireux ou était-ce son incomplète maîtrise du français qui l’avait amené à faire, sans le vouloir, ce malheureux calembour ? Quoi qu’il en soit, le guide avait brisé la magie des lieux, vidé la région de tout son mystère, m’avait littéralement arraché à l’ambiance fantastique conférée par la brume et la végétation luxuriante en m’annonçant :
« On est bientôt arrivé. Il se trouve à un saut de pute… euh de puce, ce fameux château des Carpates ! »


Lieux mythiques

Le microauteur échoue à écrire autre chose que des brèves sur le triangle des Bermudes. Et ça lui en bouche un coin de tourner en rond en cherchant la quadrature du cercle, les Moaïs de l’île de Pâques, les Pyramides de Gizeh ou tout ce qui pourrait s’éloigner de ce maudit siphon aquatique. Il comprend, trop tard, que le triangle ne fait pas seulement disparaître les tankers et les bateaux de croisière, mais aussi l’inspiration de celui qui s’y attarde.


Lieux mythiques

Le triangle des Bermudes est le repaire secret des dernières sirènes.


Lieux mythiques

Pas de marées noires possibles dans le triangle des Bermudes, car même le pétrole des vieux rafiots disparaît sans laisser de trace.


Lieux mythiques

Elle portait des bermudas. Mais ce n’est pas la raison pour laquelle on la surnommait le triangle des Bermudes. Juste que nombreux furent les hommes qui, de manière inexplicable, y perdirent leur navire.


Lieux mythiques

Le fantôme de ce château écossais avait pour ordre express de ne pas moufter, quelles que soient les circonstances. Il pouvait faire autant de bruits qu’il voulait avec ses chaînes et ses boulets, mais en aucun cas ouvrir la bouche. Le propriétaire peu scrupuleux ne voulait pas que l’on découvre son subterfuge, qui nuirait à coup sûr au cachet de sa demeure ancestrale. À un moment donné du passé, un de ses ancêtres avait cru malin de demander à un exorciste de nettoyer les lieux de toute présence spectrale. Pour faire revivre la sombre légende de sa propriété et engranger plus de revenus touristiques en équipant les lieux d’un nouveau fantôme qui remplacerait ni vu ni connu l’ancien, le châtelain n’avait pas eu d’autre choix que tuer le premier visiteur venu (un Français avec un shitty accent).


Lieux mythiques

Tous les marins empruntant le triangle des Bermudes finissent leurs courses en solitaire.


Lieux mythiques

Aucun explorateur ni amateur de sensationnels n’avait pris la peine de recenser ce lieux mystérieux comme étant digne d’intérêt et méritant d’être visité. Il est vrai que dans cette petite vallée éternellement plongée dans la brume, il n’y avait – littéralement – rien à voir.


Lieux mythiques

« Découvrez les secrets de la merveilleuse et sauvage Chichen Itza, joyau brut de la civilisation maya ! » disait en huit langues à l’attention des millions de visiteurs les prospectus des petits boutiques de souvenirs ayant poussé comme des champignons au milieu des ruines.


Lieux mythiques

Dans le triangle des Bermudes, les bateaux ne sombrent pas. Au contraire, ils deviennent transparents, puis disparaissent totalement.


Lieux mythiques

J’eus toutes les peines du monde à lui faire croire que j’avais bien visité la forêt de bambous de Hei Zhu Gou, dans la province du Sichuan, que l’on surnommait le Triangle des Bermudes chinois.
Il argua que je me contredisais : soit les légendes qui couraient sur cette « terrible vallée de la mort » étaient fausses, et je n’avais aucun mérite à me tenir là, devant lui, soit nul n’était effectivement censé revenir vivant de cet endroit maudit et il m’était alors impossible, techniquement, de lui rapporter mon périple de vive voix.
J’eus recours à toute la sauvagerie possible, laissai cours à mes instincts sanguinaires et mes pulsions de mort pour qu’il saisisse – un peu tard – que j’étais bien revenu, mais pas tout à fait vivant.


Lieux mythiques

Le Grand Prêtre avait claqué d’une crise cardiaque sans accomplir son chef-d’œuvre magique. Il n’était parvenu à tracer qu’un triangle au fond de l’océan, et non les deux triangles mystiques qui devaient former le sceau de Salomon et permettre d’invoquer tout un tas de bestioles plus grotesques et dégoûtantes les unes que les autres. Ce triangle des Bermudes fit l’inverse de ce que l’on attendait de lui : exiler, au petit bonheur la chance, les formes de vie qui le peuplaient, dans une foultitude de destinations improbables.


Lieux mythiques

Le triangle des Bermudes est infesté de chiens de mer de Tindalos. Ces derniers, coincés dans la prison mystique formée par ses trois angles, ne se satisfont ni d’os à ronger, ni d’arêtes. Ils boulottent tout ce qui passe à leur portée, du plongeur en néoprène moulant dur à mâchouiller aux tankers les plus imposants.


Lieux mythiques

Ils ont beau être aujourd’hui anonymes, ils sembleraient bien que les artistes de Nazca étaient de faux modestes… Leurs oeuvres avaient pour vocation d’être vues du ciel uniquement : leur public cible était les dieux.


Lieux mythiques

Le triangle des Bermudes était le fief d’un dieu marin colérique et capricieux. Les bateaux échoués constituaient son musée naval.


%d blogueurs aiment cette page :