Archives de Catégorie: 33 Muses et sources d’inspiration

Muses et sources d’inspiration

Les journalistes n’ont pas de muses. C’est leur conscience – bonne ou mauvaise – qui les pousse à écrire.

Publicités

Muses et sources d’inspiration

La muse-bouche inspire surtout les préfaciers.

(Et les micronouvellistes, peut-être aussi.)


Muses et sources d’inspiration

Ce n’est pas du plagiat, c’est la même muse qui inspire deux écrivains.


Muses et sources d’inspiration

Les portes de la perception restaient obstinément fermées pour lui. Mais qu’importe, il trouvait quand même l’inspiration (quelqu’un avait pris soin de la lui placarder sur lesdites portes, en petits caractères sur un post-it).


Muses et sources d’inspiration

Désireux de faire des économies, le Guide Suprême supprima le ministère de la Censure et s’attaqua à la racine du problème en forçant les muses, pour pouvoir exercer, à prendre un agrément auprès du ministère de la Propagande.


Muses et sources d’inspiration

À défaut d’écrire avec ses tripes, l’auteur mal inspiré avait éventré sa muse pour se servir des siennes.


Muses et sources d’inspiration

Et voilà que, dans son désir de faire connaître au monde les tourments que lui causaient la perte de sa créativité, il avait écrit ses plus belles pages.


Muses et sources d’inspiration

Manque d’inspiration. Manque… d’inspi… ration… Apnée créative. Mort de l’écrivain. L’âme s’élève et contemple, en contrebas, le corps. Pas un cadavre, mais un homme, juste un homme, sans plus d’imagination.


Muses et sources d’inspiration

À quoi carburent mes confrères ? s’interroge l’auteur en panne d’inspiration.


Muses et sources d’inspiration

L’auteur en panne d’inspiration recherche l’essence de l’art. « Super ou ordinaire ? » lui demande la pompiste.


Muses et sources d’inspiration

Écrit de longue haleine. Panne d’inspiration. L’auteur se dégonfle.


Muses et sources d’inspiration

Pas d’inspiration,
Aucun rêve cette nuit.
Apnée du sommeil ?


Muses et sources d’inspiration

L’autre jour, il s’inquiète, le scénariste de séries télé ringardes, il se demande où est son inspiration, et maintenant moi je sais, parce que je la croise hier, sa muse.


Muses et sources d’inspiration

Il suivit le conseil de son éditeur qui lui demanda de voir un peu plus loin que son petit nombril et rendit visite à sa mère, afin qu’elle lui parle de son cordon ombilical.


Muses et sources d’inspiration

Au début, il a du mal à en vouloir à sa muse pour son absence : elle est revenue et c’est ça le plus important. Mais quand il sent, dans l’inspiration qui lui vient, des traces – presque rien – d’obsessions qui ne sont pas les siennes, il comprend qu’elle voit un autre écrivain.


Muses et sources d’inspiration

Il rétorquait à ceux qui le taxaient de pochetron qu’il était en vérité un poisson, car il allait chercher l’inspiration au fond de son verre.


Muses et sources d’inspiration

L’écrivain en panne d’inspiration regrette de ne pas avoir souscrit chez Muse Assistance.


Muses et sources d’inspiration

La muse éphémère : elle inspire, puis elle expire.


Muses et sources d’inspiration

C’est quand on lui souffle dans les bronches que l’auteur masochiste est inspiré.


Muses et inspirations

Pour conjurer la malédiction propre à tout créateur : « il n’y a rien de nouveau sous le soleil », certains auteurs de science-fiction se creusent vraiment les méninges et en viennent à écrire des histoires se passant sur le soleil.


Muses et sources d’inspiration

Cet écrivain de roman pornographique taisait ses sources d’inspiration. Il craignait qu’on le taxe de gros vantard (et de gros dégueulasse), s’il révélait que tout, dans ses récits, était absolument autobiographique.


Muses et sources d’inspirations

L’horrifique inspiration maritime de Lovecraft, qui tournait à l’obsession (poulpes à la douzaine, ville de dégénérés aux faciès de mérou et autres monstruosités diverses et (a)variées…), venait de sa malédiction. Un auteur jaloux l’avait envoûté en plantant dans une poupée vaudou à son effigie, en lieu et place des habituelles aiguilles, des arêtes de poisson.


Muses et inspirations

Au moins noircissait-il des feuilles et des feuilles de papier, depuis qu’il avait troqué son syndrome de la page blanche contre celui de Gilles de la Tourette.


Muses et inspirations

Frappé par une flèche de Cupidon, il arracha une des plumes de son empennage qu’il trempa dans son cœur percé pour écrire le plus sincère des poèmes à celle dont il venait de tomber amoureux.


Muses et inspirations

Jupiter condamna Cupidon à souffrir le martyr pendant une éternité, attaché à un rocher, à se faire dévorer quotidiennement le foie par un aigle. Les muses l’avaient dénoncé : le dieu de l’amour rognait sur leurs attributions en inspirant aux amoureux transis de mauvais vers.


Muses et sources d’inspiration

Muse : autre nom de l’insomnie.


Muses et sources d’inspiration

Morte, sa muse continuait de lui dicter mots et idées. Il pratiquait l’inspiritisme, autre nom de l’écriture automatique.


Muses et sources d’inspiration

Mais où donc trouvez-vous vos idées ? demande à l’auteur le critique en manque d’inspiration.


%d blogueurs aiment cette page :