Archives de Catégorie: 60 Élections et autres pièges à cons

Élections et autres pièges à cons

Pour le candidat du système élu, face aux soi-disant extrêmes antisystèmes, le vote utile. Pour tous les autres candidats qui se sont vautrés et risquent de s’empêtrer dans leurs casseroles, le vote tuile.

Publicités

Élections et autres pièges à cons

Les primates, de gauche comme de droite, sont sans doute un singe de déclin de notre démocratie.


Élections et autres pièges à cons

Le programme de ce candidat, s’il ne brillait pas par son élégance, avait au moins le mérite de la franchise :

« Avec moi, maintenant on vote le budget. Après, je me vautre dans les billets ! « 


Élections et autres pièges à cons

L’idée de ce politologue n’était pas mauvaise en soi, même si elle semblait difficile à mettre en place sans chahuter un minimum les hommes politiques. Avant même de faire de nouvelles élections, il fallait renouveler la classe dirigeante en extrayant du troupeau les galeux, les vermineux, les pouilleux. Et que l’on puisse les poursuivre et les condamner vraiment : leur chercher des poux dans la tête, quoi, à ces vieux singes grands connaisseurs de grimaces !
Qu’on laisse donc un temps de côté le dépouillement pour privilégier l’épouillage.


Élections et autres pièges à cons

​Le monarque froissé, aux vêtements déchirés et à la perruque de travers était conduit sans ménagement à l’échafaud.

– Je n’ai fait que mon devoir envers le pays et le peuple. Je n’ai rien à me reprocher et,  s’il le fallait, je recommencerais !

Tentant de garder un semblant de fierté, il fut forcé à s’agenouiller et poser le cou sur le billot. Sans plus de cérémonie, le bourreau tira le levier. La lame, libérée,  chut et décolla tout net le royal chef. 

Au moment où la tête tomba dans le panier d’osier,  la foule hurla d’une seule voix :

– A voté ! 


Élections et autres pièges à cons

​Cet homme politique avait tant peur de perdre des points dans les sondages qu’il avait réussi à enfermé ses partisans dans des camps où ils s’occupaient à mettre des bouts de papier dans des boîtes. Il avait appelé ces centres des « isoloirs ».


Élections et autres pièges à cons

​Il avait fallu pas moins de trois représentants des forces de l’ordre pour faire enfin sortir le politicien passablement énervé, et quelque peu analphabète, de la bibliothèque municipale. Depuis le début de la matinée, il ne cessait d’arpenter les rayons, terrorisant à peu près tous le monde. 

On ne sait trop comment, mais il s’était persuadé que c’est en ce lieu qu’il trouverait plein des lecteurs. 


Élections et autres pièges à cons

​Au bar-PMU « La grivoise », deux chasseurs politiciens se relaxaient après une journée de chasse aux voix. 

– Dédé, t’en es à combien ? 

– 39.000, à l’appeau. Et toi, Lucien ? 

– 75.300, au référendum. 

– Bien joué, gars. Comme on dit, « Élections… 

– … Piège à cons ! » 

Et les deux de s’exclaffer bruyamment, puis de commander la tournée de Pastis suivante. 


Élections et autres pièges à cons

Ce soir-là, les premiers de ses concitoyens arrivés au bureau de vote le regardèrent avec des yeux grands comme des soucoupes.
— Quoi ? dit le mec à poil en se grattant les couilles. C’est pas ici que ça se passe, le dépouillement ?


Élections et autres pièges à cons

Cet homme politique, sans aucun scrupule ni aucune éthique, avait préféré recruter son cabinet de sondage non pas auprès de jeunes diplômés spécialisés dans les statistiques, mais plutôt auprès de proctologues. Il se disait qu’ainsi il serait plus près de la réalité.


Élections et autres pièges à cons

Les langues de bois des différents candidats avaient empesé les déclarations, annonces, programmes et petites phrases de cette campagne. Rien d’étonnant à ce que, le lendemain du dépouillement, nombre d’électeurs aient comme une sale impression de gueule de bois.


Élections et autres pièges à cons

Cet électeur avait oublié son smartphone chez lui au pire moment. Plus moyen de se connecter pour consulter ses journaux en ligne favoris, étudier la tendance qui se dessinait dans les sondages, demander conseil à un ami…
Grand moment de solitude, donc, dans cet isoloir.


%d blogueurs aiment cette page :