Archives de Catégorie: 07 Bonshommes de neige & Cie

Conspirations et maîtres du monde

Bill et Bob, bonshommes de neige

— Dis, tu ferais quoi si t’étais maître du monde, Bob ?
— J’instaurerais l’hiver perpétuel. Et toi, Bill ?
— Ah ouais, pas con. J’avais pensé à faire exterminer les lutins mais je vais plutôt te piquer ton idée. Et te faire emprisonner.

Publicités

Drôles d’oiseaux

— Il y avait ce petit oiseau affamé, grelottant et frissonnant dans la neige. Il avait besoin d’amour, de chaleur. Alors je l’ai recueilli, je l’ai pris au creux de mes mains, posé contre mon cœur. Mais il est mort, frigorifié.
— Ça m’étonne pas, Bill.

Bill et Bob, bonshommes de neige


Fantômes et âmes en peine

Bill et Bob, bonshommes de neige
— J’ai vu passer un fantôme, Bob.
— Qu’est-ce tu racontes, Bill ?
— J’te jure, Bob. Une créature blanche et informe qui glissait sans bruit… Il venait du haut de la rue.
— Nan, Bill. Ça c’est Mike. Il a juste commencé à fondre.
— Merde, déjà la fin… Tu crois qu’il reviendra en fantôme de neige ?


Télé

Bill et Bob, bonshommes de neige

— T’as l’air nostalgique, Bob. Pourquoi tu regardes cette vieille télé ? On reçoit rien ici. Que des parasites.
— Justement, Bill. La neige…


Diables, démons et diablotins

Bill et Bob, bonshommes de neige

— Pourquoi tu mets ces deux carottes sur ta tête, Bill ?
— Je vais faire un petit voyage en Enfer, Bob, et j’aimerais passer incognito. Faire couleur locale…
— Tiens, voilà de la crème solaire indice 15000.


En dérangement

Bill et Bob, bonshommes de neige

— L’hiver s’en va. On ne veut plus de nous. Qu’allons-nous devenir, Bob ?
— Allons nous réfugier à l’asile.
— À l’asile ? Pour quoi faire ?
— Là-bas on nous acceptera, Bill. Il paraît qu’ils sont tous givrés.


Vies artificielles

— Dis, on a rien à faire ici. On avait tout décembre et tout janvier pour faire ce qu’on voulait, et on a un peu glandé, sur la fin. Maintenant on doit laisser la place.
— Non mais réfléchis. On est des êtres doués d’intelligence et créés par l’homme. On a carrément notre place ici. Et puis l’actualité météo justifie complètement notre retour.
— T’es sûr, Bob ?
— Ça coûte rien d’essayer, Bill.


Bonshommes de neige & Cie

La température s’adoucit. L’hiver prend fin. Alors nous migrons, lentement, inéluctablement, vers le caniveau.


Bonshommes de neige & Cie

Quand ils ont retrouvé une tête dans le compartiment congélation du frigo, les policiers se sont dit qu’ils avaient affaire à un serial killer. Puis ils ont découvert le reste du corps dans le congélateur situé dans le garage. Et d’autres encore dans une chambre froide au sous-sol. Puis, après un examen un peu plus poussé, ils ont conclu qu’au contraire, le type sauvait la vie des bonshommes de neige pendant l’été.


Bonshommes de neige & Cie

Jack et John, bonshommes de neige

— Dis, Jack, je retrouve pas ma carotte. Tu saurais pas où elle est ?
— Si, John. Dans ton cul.


(Hem. Vivement le retour de Bill et Bob.)


Bonshommes de neige & Cie

— Vous pouvez quasiment accéder à la vie éternelle, fait le directeur à son client. Notre technique est éprouvée : juste avant votre mort, nous vous cryogénisons. Nous conservons votre corps dans nos cuves spéciales et, quand les temps seront plus propices, nous vous ramènerons à la vie. Qui plus est, l’opération est renouvelable pratiquement à l’infini.
— Fabuleux ! Quels sont les tarifs ? fait le bonhomme de neige.


Super-héros / Bonshommes de neige & Cie

« Ah, l’été… », fait, pensif, Super-bonhomme de neige, « voilà ma kryptonite. »


Bonshommes de neige & Cie

Le lutin a fini d’empaqueter les cinq mille cadeaux qui lui ont été assignés. Il jette un œil à la check-list. Il doit maintenant :
– charger le tout sur le traîneau n°22,
– y attacher le groupe de rennes dédié,
– les nourrir,
– les mener sur la plateforme C d’où le Père Noël décollera dès qu’il reviendra de sa tournée précédente.
Tiens, il y a un point qu’il n’avait pas remarqué, avant l’item « Emballer les jouets » :
– Retirer les étiquettes de prix.
Merde.


Bonshommes de neige & Cie

Une nuit. Le père Noël ne s’absente de chez lui qu’une nuit. Ça laisse peu de latitude à madame Noël pour tromper son mari. Heureusement, c’est justement le seul jour de l’année où les lutins ne travaillent pas.


Bonshommes de neige & Cie

Bill et Bob, bonshommes de neige

Splotch !
— Je crois qu’un piaf vient de te chier dessus, Bob. Et pas un petit.
Ho ho ho !
— Satanés rennes…


Bonshommes de neige & Cie

Bill et Bob, bonshommes de neige

— Je pensais pas qu’on pouvait vivre aussi longtemps, Bob. Ça commence à faire long, non ? Et puis pas un seul péquin qui passe, pas un lutin, pas un lapin. Tu parles d’un ennui.
— Je ne peux qu’être d’accord avec toi, Bill. C’est déprimant, l’hiver nucléaire.


Bonshommes de neige & Cie

Le père Noël le sait : les lutins sont quand même bien utiles pour emballer les cadeaux. Parce qu’au prix du papier cadeau de nos jours, la peau de lutin ça coûte que dalle.


Bonshommes de neige & Cie

Bill et Bob, bonshommes de neige

— Ça sent la carotte, Bob.
— Je sais, Bill. C’est notre malédiction.


Bonshommes de neige & Cie

Rudolph le renne au nez rouge (qui brille)

Moi qui ai voyagé partout dans le monde grâce à mon taf, je peux vous le dire : en hiver, s’il est vrai qu’en Sibérie on se les pèle, au Japon on se les archipèle.


Bonshommes de neige & Cie

Bill et Bob, bonshommes de neige

— Dis Bob, c’est vrai que quand on meurt, on rejoint la Grande Flaque ?
— C’est ce qu’on dit…
— La Grande Flaque d’Eau Pure ?
— Si t’es sage, peut-être. Mais de ce que je sais, c’est plutôt celle de boue dégueulasse.


Bonshommes de neige & Cie

Rudolph le renne au nez rouge (qui brille)

Il est un peu triste, le Barbu, depuis qu’il est tout seul. Allez, cette année, il a bien mérité lui aussi un petit cadeau. Et ça l’occupera pendant les longues soirées d’hiver, cet abonnement à Hotte Vidéo.


Étalons et canassons / Bonshommes de neige & Cie

Le père Noël est un sacré con. Ça je peux vous le dire parce que ça fait des siècles que je me le coltine.
Faut dire aussi qu’il passe son temps à se pochtronner la gueule depuis qu’il n’y a plus de praline à distribuer, à part pour les mioches. Alors forcément, ça aide pas. Il n’est pas foutu de faire la différence entre un chien et un chat, sa tête et ses pieds… Les noms et la mémoire c’est plus son truc. Il ne sait plus s’il vient de Grèce ou de Finlande, le pauvre. D’ailleurs, il s’appelle Bellérophon et pas père, et encore moins Noël. Et moi, il s’obstine à m’appeler Rudolph-le-renne… au lieu de Pégase. Connard, va.

(Désolé, lecteur(s), j’empiète un peu sur le thème personnel de mon co-directeur Yap, mais c’est pas pour lui piquer des parts de marché, juré craché. Il avait qu’à pas m’inspirer, d’abord)


Bonshommes de neige & Cie

Rudolph le renne au nez rouge (qui brille)

— Le Vieux a un nouveau gadget : une clé pour verrouiller le traîneau à distance. Faudra juste qu’on m’explique pourquoi j’ai le pif qui clignote quand il l’utilise.


Bonshommes de neige & Cie

Rudolph le renne au nez rouge (qui brille)

— Bon, d’accord, j’ai peut-être le nez rouge. Et alors ? Le Barbu aussi et personne trouve à redire. Pourtant, je vous raconte pas le danger public quand il carbure au vin chaud. Roswell 1947, ça vous dit quelque chose ?


Bonshommes de neige & Cie

Bill et Bob, bonshommes de neige

— Purée, Bob, j’ai rêvé que c’était Pâques. Tu parles d’un cauchemar…
— Ben quoi, ça a l’air sympa, comme fête. Je doute qu’on sera encore là à ce moment-là, mais ça pourrait être amusant.
— Sans moi. Le lapin de Pâques me fout les miquettes.
— Il est tout mignon…
— Ça se voit que c’est pas ton pif qu’il s’offrait en gueuleton.


Bonshommes de neige & Cie

Bill et Bob, bonshommes de neige

— Je crois qu’on est faits de nuage, Bill. Tout comme eux, on est ronds, on est blancs… On a cette douceur. As-tu remarqué ? Les petits garçons et les petites filles sont émerveillés à notre vue comme à celle de ces vagabonds du ciel. Je crois, Bill, qu’on est des morceaux de nuages déposés sur Terre pour que les enfants puissent toucher le rêve du doigt.
— Ah, oui… c’est bien possible, Bob. Mais ça n’explique toujours pas la carotte.


Bonshommes de neige & Cie

Bill et Bob, bonshommes de neige

— T’as vu toutes ces bagnoles qui finissent au fossé, Bob ? Je crois que je génère un champ magnétique qui les repousse loin de moi.
— Mon pauvre Bill, encore à côté de la plaque…
— Comment ça ?
— À côté de toi… la plaque de verglas…
— Ah ?… Exact, Bob.


Bonshommes de neige & Cie

Bill et Bob, bonshommes de neige

— Je crois que j’ai encore envie de chier, Bob.
— Ça m’intéresse vachement, Bill. Mais dépêche-toi de poser tes crottes, le mec de chez Lindt va pas tarder à passer pour sa récolte de Pyrénéens.


Bonshommes de neige & Cie

— Que j’aurais un nez rouge qui brille dans la nuit ? Où t’as été chopé ça ?
— Écoute, c’est ce que les gamins racontent, mon vieux.
— Faut qu’ils arrêtent le crack, alors. Bon, qu’est-ce qu’il fout, le Barbu ? J’ai le temps de m’en griller une petite, tu penses ?
Le renne s’allume une clope. Le bout brasille dans la nuit. Non loin de là, postés derrière la fenêtre de leur chambre, les enfants, émerveillés, reconnaissent Rudolph.


Bonshommes de neige & Cie

Bill et Bob, bonshommes de neige

— Tu crois que la carotte, le balai, tous ces trucs rajoutés, c’est des symboles phalliques ? Que ça viendrait viriliser nos formes rondes, par trop féminines ?
— J’en sais rien, Bill. Tu me files mal au crâne. Tu veux dire qu’en fait on serait des bonnes femmes de neige ?
— Ah, j’y avais pas pensé, Bob. L’angoisse…


Bonshommes de neige & Cie

Bill et Bob, bonshommes de neige

— Tu crois qu’il y a une vie après la mort, Bob ?
— J’en sais rien, Bill. J’en sais rien.
— Promets-moi de recueillir mes eaux dans une urne, quand je disparaîtrais.
— OK. Tu veux que je les disperse quelque part ?
— Au-dessus du Sahara, ce serait classe.
— N’y compte pas, Bill.


Bonshommes de neige & Cie

Bill et Bob, bonshommes de neige

Dans leur compartiment réfrigéré, attendant de passer l’été, les deux bonshommes s’ennuient.
— C’est dur, la solitude, Bob. L’hiver me manque, la neige…
— Je vais te remonter le moral, Bill. Si on se matait un film de boules ?


Bonshommes de neige & Cie

Il fait un froid glacial. Un gamin, armé d’un économe, s’amuse à éplucher la carotte plantée au milieu du visage de Bill le bonhomme de neige.
— Hé, Bob, fait celui-ci à l’adresse de son compère, t’as pas de la crème ? J’ai le nez qui pèle…


Bonshommes de neige & Cie

Bill et Bob attendent, dans le froid. Comme tous les bonshommes de neige, ils restent là, impassibles, immobiles. Pour se donner une contenance, le premier se sort une clope.
— N’allume pas ça, Bill. Ça te tuerait à petit feu.
Drame évité. Mais pourquoi n’y a-t-il jamais de photos de bonhomme de neige fondu en guise d’avertissement sur les paquets de cigarettes ?


Bonshommes de neige & Cie

Nous avons une carotte en guise de nez. Certains petits malins aiment bien en placer une autre plus bas, pour figurer ce que vous savez. Mais ce sont des bêtises ; nous n’avons pas de carotte, là. Nous avons un concombre.


%d blogueurs aiment cette page :