Archives de Catégorie: 14 Micro-évangile

Micro-évangile

Il en avait fait, des numéros d’illusionnisme et de prestidigitation, et avec quel succès ! Mais là, sur la croix, il regretta de ne jamais s’être intéressé à l’escapologie.

Publicités

Micro-évangile

Marcher sur l’eau, ça permettait peut-être de se la péter auprès des meufs, mais l’odeur corporelle les refoulait à coup sûr. Oui, parce que c’était quand même galère pour prendre son bain, cette affaire.


Micro-évangile

Jésus usait souvent de paraboles pour transmettre le message de Dieu. Il lui arrivait aussi parfois de choper quelques programmes des chaînes par satellite.


Micro-évangile

Après que Jésus eut dit la parabole du fils prodigue, les apôtres, troublés, se mirent à réfléchir sur le sens profond du récit. Barthélémy voulut interroger son maître, mais celui-ci sollicita à nouveau leur attention. Une autre leçon à méditer, songèrent les apôtres. Jésus commença :
« Il y avait un fou, dans le village de Bethphagé, qui repeignait son plafond… »


Micro-évangile

« C’est pas compliqué, fit Joseph à Jésus. D’abord, tu décapes les lattes, puis tu les poses sur la cloison. Vas-y, fais comme moi : ponce, pis latte.
— J’sais pas pourquoi, ça me tente moyen. »


Micro-évangile

« En vérité, je vous le dis, fit Jésus, je déteste commencer mes phrases par cette formule. Mais ça me laisse le temps de réfléchir à ce que je vais raconter. »


Micro-évangile

Ça avait commencé sur un malentendu.
« Vous êtes bien Jésus, le thaumaturge ?
— Ah non, moi je suis tomatier.
— Permettez-moi d’en douter.
— Et vous êtes ?
— Thomas tout court. »


Micro-évangile

— Youhoooooooooooouuuuuuuuuuuuh !!!!!!!!!!! Je vais foutre le feu !!!! Hahahahaha !!!!! Vroooouuum !!!!! Personne peut m’arrêter, je suis immatériel !!!!! Et je passe à travers les murs !!!! Déliiiiiiiiiiiire !!!!!
— Hem, Saint-Esprit, peut-être. Mais sain d’esprit, j’ai un doute.


Micro-évangile

— Yo, Thomas. Où vous allez comme ça ?
— Yo, J. Avec Matthieu, on va se faire tatouer. Ça te tente ?
— Ouais, pourquoi pas.
— Et moi, je vais me faire piercer. T’es partant ?
— Ah non, ça, je le sens moyen.


Micro-évangile

Lazare fait bien les choses, le con. Pas un gus dans le village qui n’ait pas été transformé en zomblard.
« Allez, bande de morts-moi-l’nœud, v’nez vous frottez à moi ! J’vais vous fumer comme des lardons ! » Les mioches attaquent les premiers.
À coups de pelle, Jésus procède au nettoyage démographique de Béthanie.
« Par ici, y en aura pour tout le monde ! » Tant de générosité force l’admiration.
Une fois la population retombée définitivement à zéro, Jésus n’est pas peu fier. Seul au milieu d’un gigantesque mikado de corps fracassés, il lui semble tout de même préférable de garder cet exploit pour lui. Ses biographes ont déjà bien assez de matériau, et la postérité ne comprendrait pas. Reste plus qu’à appeler Holy G. ; entre autres applications, la flamme du Saint-Esprit peut aussi servir à cramer les encombrants.


Micro-évangile

C’est la fête de la Pâque. Jésus, lui, n’est pas à la fête ; il est cloué sur sa croix, et il en a plus pour longtemps.
Une lumière, soudain. L’Esprit-Saint.
« Yo, J. ! ‘Tain, ils t’ont pas loupé.
— Yo, Holy Ghost. Qu’est-ce tu fous là ?
— Je pouvais pas te laisser en plan, bro. Je vais voir si je peux te détacher. Je dois te sauver. »
Au loin, un bruit électronique.
« C’est quoi, ce son de ouf ?
— Je sais pas, J. Merde, j’arrive à rien. J’aurais des mains, ce serait plus facile.
— Dépêche. »
Le son se rapproche. Une boule jaune apparaît.
« Oh, merde… Casse-toi, Ghost.
— Que… ?
— CASSE-TOI, J’TE DIS ! C’est un piège ! Un putain de piège ! C’est toi qu’ils voulaient, depuis le début ! »
L’Esprit-Saint se retourne. La terreur le saisit tandis que, affamé, Pâque-Man se rue sur lui.


Micro-évangile

En une chorégraphie spirituelle, Paul honore le Christ. Apôtre tardif, il agrippe la croix où mourut son maître, l’enlace, grimpe, tournoie, renverse son corps en une courbe gracieuse. Avec toute sa foi, Paul danse.


Micro-évangile

Putain, j’avais pourtant bien dit « Aime ton prochain comme toi-même. » Je me souviens pas avoir ajouté des conditions. C’est où que mon message a merdé ?


Micro-évangile

Joseph était un peu déçu que son fiston ne reprenne pas l’affaire familiale de charpenterie, mais ce dernier se voyait plus dans la boulangerie-poissonnerie.


Micro-évangile

C’est ça. Qu’on se rappelle du jour où j’ai marché sur l’eau. On oubliera peut-être la fois où j’ai failli me noyer dans la terre ferme.


Micro-évangile

Il doit bien l’avouer : encore un miracle qui est parti en cacahuète. Pourtant, ressusciter son pote Lazare, même si on pouvait voir ça comme du copinage, ça devait lui rapporter quelques points de charisme – surtout auprès de Marie et Marthe. Et même maintenant, en y repensant, il ne capte toujours pas où il a merdé. Devant le sépulcre, il a juste lancé : « Lazare, sors ! ». L’autre a rappliqué, puant la mort. Applaudissements dans l’assemblée. Puis il s’est jeté sur ses frangines et leur a bouffé la tronche. « Cerveaux ! » qu’il grognait. Gros flop.
Bref, c’est pas en se lamentant qu’il va régler le problème. Il saisit fermement la masse à deux mains et inspire un grand coup. Il a un village à massacrer.


Micro-évangile

Ah ça, il en avait essayé, des petits boulots, le gars Jésus. Le cafetier s’en souvient encore, de son passage dans son établissement. Le gamin changeait l’eau en vin. Les clients avaient gueulé  : le pastis était infect.


Micro-évangile

Il devait bien l’avouer, ça avait dérapé. Il avait complètement foiré son miracle. Parce que, autant nourrir cette large foule de fidèles était une bonne idée qui aurait pu booster sa popularité, autant se retrouver avec cinq mille péquins écrasés sous le pain et la poiscaille risquait de lui amener son lot d’emmerdes (sans parler de l’odeur).


Micro-évangile

— Alors, monsieur Christ, qu’est-ce qui vous amène aujourd’hui ?
— J’ai un problème, docteur : je transpire des pieds.
— Évitez les chaussures fermées, déjà. Est-ce qu’il s’agit d’une sudation importante ?
— Très. J’ai l’impression de marcher sur l’eau. Et ça me pourrit mes sandales.
— Mettez des bottes, alors. Quand elles seront pleines, faites votre truc de Cana.
— Vous croyez ?
— Vous aurez plus qu’à vendre vos litrons sur le marché. Mais soyez gentil, gardez-moi une bouteille.


Micro-évangile

Maintenant, les marchands du temple, je ne les chasse plus. J’ai des hommes de main qui s’en chargent. Ils prennent les étals et les renversent, et en général l’affaire est bouclée. Parfois une mandale peut leur échapper, on n’est pas à l’abri. Sauf si on s’acquitte d’une petite taxe qui assure la protection de son commerce. Après avoir joué les clodos par les routes pendant plusieurs années, je dois dire que le business me va bien au teint.
Les bistrots tournent bien, aussi. Jamais à court de picrate – on n’est jamais si bien servi que par soi-même.


Micro-évangile

« Toi qui es si fort, demanda le centurion à Jésus, comment elle marche, votre région ? Autant y a d’autres territoires, c’est nous les Romains qui les administrons, donc comme on est pas des branques, ça fonctionne bien. Mais là, on s’en occupe pas directement, de votre boutique ; ça doit être un bazar pas possible. Du coup, ça m’interroge. Parce que y a personne pour faire tourner la Galilée…
— Et pourtant, elle tourne », fit Jésus, laconique.


Micro-évangile

Et Jésus apparut devant ses disciples, tout de blanc vêtu et une auréole sur la tête.
« Le blanc, je comprends bien, fit Jean à son maître, la pureté, tout ça. Mais l’auréole… ?
— Parce que je le vaux bien. »


Micro-évangile

— C’est pas très gentil, ça, Jésus. Qu’est-ce que ça veut dire, exactement ? Que Marc, Luc, Jean et moi, on est cons comme des pelles à tartes ? Qu’on chante comme des casseroles ? C’est pas parce qu’on s’est essayés une fois à pousser la chansonnette qu’il faut nous prendre pour un girls band décérébré…
— Mais enfin, Matthieu, qu’est-ce que tu racontes ?
— Fais pas l’innocent ! Je t’ai parfaitement entendu dire qu’on était les quatre Ève Angeli…


Micro-évangile

Simon, voyant Jésus passer, le héla : « Dis, mec, t’aurais pas deux-trois feuilles, genre ? Et un peu de beuh, hin hin ? »
Et Jésus se tourna vers Simon au rire niais : « Tu es Simon, fils de Jonas ; tu seras appelé Pierre. »
Et Simon, complètement stone, se demanda bien pourquoi mais ricana quand même.


Micro-évangile

« Mmm… fit André, voyant Jésus pour la première fois. C’est qui, ce beau brin de mâle ?
— Le fils de Joseph, répondit Philippe.
— Ah ? M’étonne pas qu’il soit si bien charpenté. »


Micro-évangile

Grouille, Pierre. Si on arrive en retard à son dîner, Jésus va encore nous faire une cène.


Micro-évangile

— Qu’entends-tu par « hippie », Jésus ?
— Ce que je veux dire, les gars, c’est qu’on pourrait garder les cheveux longs, la barbe, et on n’aurait pas d’attaches. On irait de ville en ville, cool, on mènerait une existence simple, pleine d’amour et de sexe insouciant.
— Mmm, ouais. Va nous falloir des meufs.


Micro-évangile

— Dis-moi, Jésus, as-tu jamais songé à mener une vie normale ?
— Ça, j’ai fait une croix dessus.


Micro-évangile

— Comment ça, tu as mis cette jeune fille enceinte ?
— Ben, je suis allé la voir, je l’ai baratinée…
— Je ne veux rien savoir ! Tu as une idée du pétrin dans lequel tu t’es foutu – tu nous as foutus ? Qu’est-ce que tu comptes faire ?
— Ben… je vais reconnaître l’enfant.
— Et après ? T’as rien à lui offrir ! Pas un kopeck, aucune situation… Et bon sang, quelle image ça va donner de nous… Je suis incapable de vous tenir, voilà ce qu’on va dire…
— On pourrait peut-être…
On pourrait que dalle. Je m’occupe de tout. Je vais… Je vais dire qu’il est de moi. Voilà. Je vais trouver une histoire pour emballer tout ça. Je vais faire en sorte qu’il ne manque de rien, qu’il réclame pas trop, et on va espérer que les emmerdes s’arrêtent là.
— Mais, Père, c’est mon bébé !
— Y a pas de « mais », Gabriel. Commence pas à M’énerver. File dans ta chambre !


Micro-évangile

Quand même, les apôtres avaient un sacré pote en ciel.


Micro-évangile

Après les démons, voilà que Jésus devait combattre des hordes de zombies et de vampires. Et ils n’avaient pas l’air de fidèles venus là pour la communion, même si les uns en avaient après son corps, et les autres après son sang.


Micro-évangile

« Je suis le premier et le dernier », déclara Jésus.
Il se tourna vers ses disciples. Personne.
« Normal, continua-t-il dépité, je suis tout seul. »


Micro-évangile

On t’a à l’œil, Jésus de Nazareth, fauteur de troubles, fait le chef de la milice. À partir d’aujourd’hui, t’as intérêt à rester dans les clous.


%d blogueurs aiment cette page :