Archives de Catégorie: 03 Nuit

Nuit

CONTREPET NOCTURNE. Cet habitant de la rue St-Denis à Paris était un grand timide qui rêvait de faire la guerre à la prostitution qui avait pignon sur rue, en bas de chez lui. Mais dès lors qu’il sortait, le soir tombé, pour demander aux dames de petite vertu d’aller officier plus loin, il s’emmêlait les pinceaux, devenant rouge comme une pivoine. Les travailleuses de la nuit, bien évidemment, se moquaient de lui. Il ne désespérait pas de mener son combat discret jusqu’au bout, même s’il se perdait souvent en chemin. Dans tous les cas, il se jetait à corps perdu dans ces luttes pudiques.

(coup de main de Yap, sur celle-là.)


Nuit

La ville de Lappsölengolüngr, en Laponie, a proscrit de son programme de festivités pour le Réveillon de Noël tout feu d’artifices, projectiles enflammés et autres fusées, depuis que le Père Noël a été descendu par un tir mal ajusté, alors qu’il venait de décoller.


Nuit

La nuit, les petits vieux de l’hospice « Le repos paisible » ne cessent d’appuyer sur le bouton d’appel d’urgence, chacun à leur tour. Madame Michaud d’abord, Réné la Gisquette ensuite, puis la Violaine, Monsieur Gentard et enfin Madame Claudine. Les aides-soignants courent de tous les côtés pour s’occuper d’eux, mais à chaque fois, c’est une fausse alerte. Rien de vraiment grave. Le plus souvent, il faut les accompagner aux toilettes.
Au matin, au cours du petit déjeuner, les pensionnaires se regroupent et chuchotent entre eux, à l’abri des oreilles indiscrètes. Aujourd’hui encore, c’est la Violaine qui a gagné : c’est son aide-soignant qui a fait le meilleur temps. 1mn et 32 secondes.


Nuit

Quatre heures du matin passé. Pour ne pas s’endormir au volant, le chauffeur routier demande à ce qu’on lui parle. Malheureusement, la seule à lui adresser la parole, c’est la fille de ses rêves. Il commence bien vite une nouvelle histoire d’amour, très fugace et mortelle, avec un platane.


Nuit

La nuit de Walpurgis, plus d’un contrôleur aérien préfère se murger et envoyer tout au diable, plutôt que de garder les yeux sur ses écrans de contrôle et essayer de faire passer les avions au milieu du ballet des balais de sorcières.


Nuit

 Il voyageait de nuit, car de jour, il faisait toujours trop chaud ou trop clair, le soleil était toujours trop aveuglant et les contours de la réalité trop crus. Au plaisir de la découverte de la diversité des régions du monde, il opposait la joie de goûter à l’uniformité des ténèbres. La nuit rendait toutes choses égales et interchangeables. Ça, c’était la théorie. Il se rendit rapidement compte qu’en pratique, les choses ne se passaient pas ainsi. Une falaise déchiquetée d’Etretat n’avait rien à voir avec le désert d’Atacama, que ce soit sous la pleine lune ou la lune noire. Aussi choisit-il de s’enfoncer dans ses contrées habituellement évitées par l’homme, là où toute lumière avait disparu à jamais. Il s’enfonça dans la nuit de l’âme, et ce fut un autre voyage, bien différent, qui commença pour lui.


Nuit

La nuit de Walpurgis, certains corps célestes offrent des caractéristiques pour le moins inattendues. Les sorcières dépoussièrent l’astrologie d’un bon coup de balai.


Nuit

Il avait très mal dormi. Toute la nuit, ce berger avait essayé de compter les moutons qui traversaient le plafond de sa chambre. Il avait passé son temps à reprendre ses comptes, comme il avait réalisé que telle ou telle bête ne faisait pas partie de son troupeau, mais de celui de son voisin.


Nuit

Une nuit de janvier. Infiltré dans la pègre locale, j’attendais dans mon tacot une importante livraison de drogue. L’hiver avait posé son blanc manteau, la nuit son voile noir. Malgré tout cela, malgré ma propre couverture, après des heures d’attente, j’étais glacé jusqu’à l’os.


Nuit

L’amour avait fait de lui un pantin. Quand elle lui déclara vouloir passer la nuit dans ses bras, il déboîta ses deux membres et l’invita, du menton, à les prendre.


Nuit

Ses tarifs de jour étaient plutôt classiques, et dans le même ordre de prix que ceux de la concurrence : cela pouvait aller de 20 euros pour une prestation simple, jusqu’à 150 à 200 euros pour un service de luxe. Ses tarifs de nuit étaient par contre plus exotiques, et en rapport avec la période d’activité. Il se faisait payer en rêves, en bâillements et en ronflements.


Nuit

Tous les samedis nuits, les plus fameux noceurs de la capitale se réunissent pour mener une douteuse compétition de beuverie, qui dégénère souvent, au moins pour le vainqueur, en douloureuse orgie. Et vive le champion « concours en bulle » !


Nuit

Il avait très mal dormi. Toute la nuit, il avait rêvé qu’il n’arrivait pas à trouver le sommeil.


Nuit

Le Grand Inquisiteur goûta l’ironie de la situation. La nuit de Walpurgis, tous les bûchers souhaitables étaient déjà allumés, par les sorcières elles-mêmes. Ne restait plus qu’à les alimenter avec leurs chairs impies et leurs âmes noires comme la suie.


Nuit

Plus que les frissons de l’imagination et le calme apaisant du silence, plus que l’inspiration et la passion, la fin de la journée apporte un élément essentiel à mon écriture. Quand le soleil est déjà descendu depuis plusieurs heures à l’horizon, j’ouvre en grand la fenêtre et tends ma plume pour la tremper dans la nuit d’encre.


Nuit

J’étais le plus inexpérimenté, le plus jeune. Je ne connaissais pas toutes les conventions sociales, ni, forcément, tous les sujets tabous.
À cause de moi, l’assemblée fut dissoute.
Ils avaient pris l’habitude de se réunir, une fois par mois, au cœur des ténèbres, autour d’un feu de camp. Ils se racontaient des histoires, échangeaient des anecdotes, pour se donner l’impression de faire partir d’une communauté, pour leurrer, le temps d’une nuit, leur solitude.
Moi, je m’étais échappé de mon laboratoire quelques années plus tôt, et j’avais bientôt ressenti l’appel du groupe, avais été guidé à travers les ombres jusqu’à eux.
Cette nuit-là, c’était la première fois que je prenais la parole devant tout le monde.
— Ce soir, j’aimerai parler de l’Homme, avais-je dit, en préambule.
Le sujet me fascinait, mais il ne sembla du goût de personne.
— Le plus grand des monstres, dit un loup-garou à côté de moi. Peuh ! Rien que d’en parler, tu attires le mauvais œil sur toi !
— Le destructeur des mondes, le prédateur ultime, souffla une dryade de l’autre côté du foyer.
Un vampire plusieurs fois millénaire se leva et, d’un geste colérique, jeta une marmite pleine d’eau sur les flammes. Une fumée bouillonnante s’éleva.
— Avec leur technologie, ils ont des oreilles, des yeux partout ! Retournez tous à la nuit, dit sa voix dans le noir, et priez pour que les hommes ne nous retrouvent pas.


Nuit

L’inventeur de la lampe torche, formidable outil pour éclairer la nuit, ne comptait pas s’arrêter en si bon chemin. Il avait imaginé une boîte qui permettait de transporter de jour des lambeaux de ténèbres et de plonger, en l’ouvrant, de petites zones dans la nuit. Quand il voulut déposer son invention, il apprit que les expressions « boîte noire » et « boîte de nuit » existaient déjà. Il en conçut une très grande frustration, qui le fit renoncer à son projet. Des mauvaises langues rapportèrent que c’est l’acharnement de sa famille et de ses proches à lui prouver combien son invention était stupide qui serait plutôt la cause de ce renoncement.


Nuit

Les héros essayaient de mourir de nuit, plutôt qu’en journée, afin que Zeus procède immédiatement à leur transformation en constellations.


Nuit

Il n’était pas devenu aveugle, comme il l’avait d’abord pensé. Non, c’était bien plus grave. Toute source de lumière avait soudain disparu de la réalité.


Nuit

Cette cadre n’avait pas bonne presse chez ses collègues, qui la trouvaient négligente au possible. La dernière bourde en date ? Alors qu’elle l’avait préparée la veille au soir, elle avait perdu l’ordre du jour de sa réunion… impossible de savoir dans quelle chemise de nuit.


Nuit

L’aube pointait à l’horizon. Le chauffeur arrêta le véhicule sur le bord de la route.
— Désolé, mademoiselle, mais il va vous falloir descendre. C’est la nouvelle loi qui vient de passer. Je ne dois pas avoir de clients en voiture en journée : je suis un taxi de nuit.
Comme il n’obtenait aucune réponse, il regarda dans le rétroviseur.
Mais la belle de nuit qui était monté quelques minutes plus tôt à place d’Italie s’était évaporée, purement et simplement. Et pour cause, c’était une noctambule.

 


Nuit

Nyx, la maman de Morphée, se montrait tyrannique avec lui. Non, n’endors pas Zeus en plein conseil des dieux, il t’en voudrait ! Et non, laisse tranquilles les Érinyes, tes sœurs, elles te transformeraient en shish kebab. Elle avait également cantonné l’action de son rejeton à la nuit. Mais bientôt, devenu un adolescent terrible, il s’émancipa, multipliant les mauvaises fréquentations (Philotès et Aphrodite en tête) et inventa coup sur coup le roupillon et la sieste crapuleuse.


Nuit

Selon une étude américaine, près de 100% des tapages nocturnes se déroulent de nuit. L’étude ne présente cependant pas le détail par mois des tapages nocturnes constatés dans les cercles polaires.


Nuit

Après mille et une nuit blanches, la vigilance du sultan était un peu émoussée. Shéhérazade comptait dès le départ là-dessus pour s’échapper. Malheureusement pour elle, elle s’endormit à mi-chemin de la corde qu’elle avait pendue aux barreaux de sa fenêtre.


Nuit

De l’avis d’un certain nombre d’historiens non-académiques, la nuit des Longs Couteaux tomba… comme un couperet.


Nuit

Son bain de minuit lui coûta la vie. L’horizon avait disparu, la mer se confondait avec la voûte céleste, aussi ne prit-il pas garde. Il s’aventura trop loin, là où il n’avait plus pied, et se noya dans le ciel.


Nuit

La nuit, les couleurs se retirent du monde pour venir colorer nos rêves. Qui n’a pas au moins une fois, de jour, rêvé en noir et blanc ?


Nuit

Pour qu’on ne puisse pas l’accuser de racisme, Dieu fit en sorte que toutes les nuits ne soient pas noires, en créant la lune, qui éclairait plus ou moins fortement la Terre selon qu’elle se trouvait ou non dans ses quartiers. Son Ennemi, ne pouvant s’empêcher de lui faire un pied de nez, détourna sa noble intention en créant, à grands renforts de musique du diable et de tonneaux de boissons alcoolisées, les nuits blanches.


Nuit

Véritable loup-garou diurne, il se couchait avec les poules (bon, parfois, il en gobait une ou deux au passage). Aussi ne hurlait-il pas à la lune au beau milieu de la nuit, puisqu’à cette heure il dormait à poings fermés. De plus, poseur dans l’âme, il ne pouvait se passer du regard de ses semblables humains et montrait sa lycanthropie à tous les passants, en centre ville. Du coup, à force de hurler au soleil de midi, il se fit embarquer par les flics qui accusèrent ce bonhomme décidément trop basané de « trouble de l’ordre public ».


Nuit

Et, crevant le rideau de la nuit en une multitude de petits accrocs à l’éclat blafard, les étioles.


Nuit

On l’avait engagé pour prévenir tout débordement nocturne. Il devait faire en sorte que les ténèbres restent à leur place, dans l’horaire qui leur était imparti, sans jamais se déverser dans le jour. C’était un veilleur de nuit.


%d blogueurs aiment cette page :