Archives de Catégorie: 17 Guère épais

Guère épais

Guerre est toujours prêt à entraîner ses petits copains Cavaliers de l’Apocalypse pour faire les quatre cents coups (de feu, de baïonnette, de hache… peu importe !).

Publicités

Guère épais

La monture de Guerre pousse le cri de ralliement de chacun des combattants sur le champ de bataille, quel que soit son camp. Crachant pour le compte de son maître sa détestation de l’humanité en son entier, elle hainit.


Guère épais

La guerre froide, c’est quand on enterre le calumet de la paix à côté de la hache de guerre.


Guère épais

Propulsé par un canon géant dans les lignes ennemies, le foudre de guerre crée la surprise et la panique dans le camp d’en face : il ne tombe jamais deux fois au même endroit.


Guère épais

Bientôt, l’enfant soldat en vint à confondre conseil de classe et conseil de guerre.


Guère épais

C’est la bataille rangée dans la boîte à outils pas très bien rangée, paradoxalement. Là un écrou écroué pour avoir pété un boulon, ici un clou chasse l’autre, avec un fusil à pompe.


Guère épais

Cette troupe de soudards patrouillant dans la ville occupée tabasse un pauvre vagabond et lui brise tous les os, obéissant ainsi à leur sergent qui leur a ordonné de rompre l’errant.


Guère épais

Dans cette région frappée par la famine et la guerre, la seule chose qui soit encore nourrie, ce sont les tirs.


Guère épais

Toute l’industrie de ce pays était tournée vers la production d’armes, de médicaments et de pansements pour les blessés depuis qu’il était entré dans le conflit qui embrasait le continent. À tel point que même les machines à laver qui sortaient encore des chaînes participaient de la propagande belligérante de la patrie meurtrie. En effet, elles étaient toutes équipées de tambours de guerre.


Guère épais

Ce sergent instructeur était le meilleur dans sa partie. En quelques semaines à peine, il vous transformait un bidasse en bad-ass.


Guère épais

Ces idiots venaient de signer une armistice. Ce n’était pas du goût de Jupiter, qui dépêcha le dieu de la guerre sur Terre. Et hop ! Un Mars, et ça repart !


Guère épais

Certains mythologues pensent que les arcs-en-ciel empruntés par les walkyries pour se rendre sur les champs de bataille constituent les premiers « véritables » ponts aériens.


Guère épais

C’est en décimant les rangs ennemis que la brute épaisse avait appris – de façon empirique – les fractions.


Guère épais

C’est la guerre totale. Toutes les forces du pays, absolument toutes, sont mobilisées.
Le général se gratte la tête et réfléchit. Il veut bien intégrer à son régiment les animaux de compagnie. Mais dans laquelle ?


Guère épais

Lorsque son pays capitula, le foudre de guerre entra dans un courant alternatif de la Résistance.


Guère épais

Ce n’est qu’en passant en revue sa brigade que le nouveau général découvrit que le fameux « corps délite » était entièrement (dé)composé de zombies.


Guère épais

Si on avait dit un jour à ce cancre d’Einstein que, grâce à son génie, ses bombes à eau deviendraient des bombes à hydrogène…


Guère épais

Après la défaite du Japon, les radiations ne touchèrent malheureusement pas que les haut-gradés de l’armée.


Guère épais

Événement exceptionnel ! Les plus grands fabricants de jouets et les plus importants consortiums de l’armement se réunissent pour le premier salon des enfants-soldats !


Guère épais

Certains pacifistes pointent l’absurdité de la course à l’armement. L’arsenal nucléaire des grandes puissances permet en effet de détruire la Terre plusieurs fois sans problème. À ceux-là, je répondrai qu’il faut plutôt voir dans cette surabondance de bombinettes une prévoyance bienvenue : on n’arrête pas de découvrir, tous les jours, de nouvelles planètes !


Guère épais

Au fameux vers d’Apollinaire : « Ah Dieu que la guerre est belle ! », l’enfant-soldat troué comme une passoire répondra sans doute dans un dernier souffle : « Ouais, c’est d’la balle ! »


Guère épais

Il avait été dépêché en service spécial par le Ministre de la Mer, Poissons et autres Poulpes, pour renforcer la protection du président, lequel partait dans un pays en guerre.
— Faudra bien protéger mes arrières, lui dit le chef d’État.
— Sauf votre respect, Monsieur, je ne m’occupe pas du dos. Je suis garde-côtes.


Guère épais

La plume est-elle plus forte que l’épée ? Je vous déconseille en tout cas de monter au front en étant couvert par Mallarmé.


Guère épais

Certains dictateurs à la gestion catastrophique n’hésitent pas à cacher la poussière sous un tapis de bombes.


Guère épais

Le tout premier traité de stratégie militaire n’est pas L’Art de la guerre de Sun Tzu, ainsi qu’on a pu l’entendre ici et là, mais Les Hauts Dits de Gudea, qui par leur concision efficace et élégante, constituent aussi la première micronouvelle au monde : « Tuez, tuez, tuez-les tous ! »


Guère épais / Drôles d’oiseaux

Le lendemain de la défaite de son empire, le réveil du belliqueux aigle à deux têtes fut très difficile , vu qu’il n’avait qu’un seul trou du cul.


Guère épais

En temps de guerre des doctrines, on a les p/censeurs qu’on mérite.


Guère épais

En temps de guerre économique, on a les pe/anseurs qu’on mérite. (Et qui m’irritent, accessoirement.)


Guère épais

Il faut vraiment être sûr. Les grandes puissances n’interviendront jamais dans cet énième conflit armé en Afrique pour des intérêts p’t-êtroliers.


Guère épais

JOFFRE : Argh… Aaah… Mon Dieu ! Tiens prends ça !
PAPA SCHULTZ : Nein… Nein! Urgh… Je meurgggh…
Les chars : brouuuum, les fusils : taka-taka
ALCMÈNE : C’est la guerre, affreuse, qui tue. La guerre, c’est moche !
AHMED : Eh ouais, mais la guerre, c’est la guerre, quoi ! Un Allemand s’approche de lui. Tiens sale boche ! Tirs de kalach.

Extrait de Verdun, deux, trois – zéro ! de Loana Nolwenn (Lauréate du premier Litteracademy) aux éditions Bouyghes-TF1 (2014)


Guère épais

Faites l’amour, pas la guerre : un garde-à-vous suffira, pour commencer !


%d blogueurs aiment cette page :