Archives de Catégorie: 09 Nos amis les alchimistes

Nos amis les alchimistes

Quand il broie du noir, l’alchimiste change le mercure en pétrole.

Publicités

Nos amis les alchimistes

L’alchimiste, accusé d’avoir dérobé leur or aux quarante voleurs, prit Dieu à témoin.
— Ô tout Puissant, dites à tous que je n’ai rien volé aux voleurs. L’or, je l’ai créé grâce à mon savoir.
Dieu haussa les épaules. Déjà, il n’aimait pas trop l’alchimiste qui avait des prétentions de créateur et de transcendance du monde qui n’incombaient qu’à lui. Puis, il savait que s’il fallait les éprouver, lui comme les autres ne résisteraient jamais à l’or d’Ali.


Nos amis les alchimistes

Voici une application plutôt inattendue de la pierre philosophale. L’alchimiste vient de réussir à transmuter le death metal mou en vie d’or dure.


Nos amis les alchimistes

— Regarde, apprenti, ce qu’il y a dans ces deux sacs abandonnés près du chemin.
— Des sacs de plomb, maître ! C’est notre jour de chance !
— Je ne te comprends pas apprenti. Explique le pourquoi de cet enthousiasme.
— C’est que nous allons nous en faire des couilles en or !
— …


Nos amis les alchimistes

On reconnaîtra à l’apprenti de l’alchimiste une certaine prédisposition pour le paradoxe. C’est après avoir plombé l’ambiance qu’il découvre que le silence est d’or.


Nos amis les alchimistes

L’alchimiste peste. Le billet doux qu’il avait écrit pour la belle Rosina vient, au contact de la pierre philosophale, de se transformer en billet de banque. Il craint maintenant que les confettis qu’il avait préparés pour fêter son anniversaire se transmutent en petites coupures.


Nos amis les alchimistes

La pierre philosophale n’a pas fini d’étonner. À peine l’alchimiste a-t-il maîtrisé la chrysopée et la panacée qu’il découvre le secret de la cucurbitacée. Et finit aussitôt en prison pour atteinte aux bonnes mœurs.


Nos amis les alchimistes

Grand est l’amour que le peuple porte à son alchimiste en la petite ville de Willhemstrüffhstadt. Il faut dire qu’il change le plomb en or, guérit toutes les maladies et offre la vie éternelle. Pourtant, à Willhemstrüffhstadt, on ne possède pas la moindre once de plomb, on a déjà un excellent apothicaire (pas très efficace mais on ne souhaite pas flinguer le commerce local) et on préfère mourir passé la cinquantaine (le régime de retraite n’a pas encore été instauré et bosser pendant des siècles dans les champs, ça n’intéresse guère les villageois). Non, cet amour inconditionnel est dû au fait que l’alchimiste est le seul dans le village à posséder cornues et alambics. Et sans, impossible de faire du schnaps.


Nos amis les alchimistes

Bonjour monsieur l’alchimiste, je vous présente Albert, mon fils. Le prendriez-vous comme apprenti ?
— Peut-être. Que sait-il faire ?
— Rien.
— Il n’a pas l’air en bonne santé…
— Non, il ne l’est pas. En plus, il a du plomb dans la cervelle.
— Dans ce cas, je l’engage séance tenante. Je vais lui faire une mine d’or.


Nos amis les alchimistes

— Pour changer le plomb en or, rien de plus facile, disait Maître Capello à l’alchimiste. Prenez du plomb, enlevez-lui ses gaz, coupez-lui son aile, drainez-le de l’amour qu’il contient, et faites-lui comprendre qu’il n’est pas un mouton. Puis, rajoutez-lui de quoi respirer. Et, hop ! Vous avez de l’or.
L’alchimiste, dubitatif, se gratte la tête.
— Je pige pas…
Maître Capello hausse les épaules.
— Et moi qui vous croyais doué pour les énigmes…


Nos amis les alchimistes

Pour l’alchimiste, le parfum de l’or est une essence sans plomb.


Nos amis les alchimistes

L’alchimie noire est un art occulte. À l’aide de la pierre abrutissale, les anté-alchimistes espèrent changer l’or en fumée, éradiquer la bonne santé, offrir la mort immédiate. Et, pour les plus fervents d’entre eux, les adeptes de l’Ars Minora, de transmuter le peuple en lumpenprolétariat aux pouvoirs complètement inexistants. Si l’alchimie classique peine à démontrer son efficacité, l’alchimie noire, elle, connait d’indéniables réussites depuis plusieurs siècles.


Nos amis les alchimistes

À côté du quartier des faiseurs d’or s’est installée une nouvelle confrérie. L’alchimiste s’interroge. Se pourrait-il que ses nouveaux voisins aient découvert la façon d’accéder à la vie éternelle et de transformer l’homme en ce surhomme doté de tant de pouvoirs, alors que lui s’y essaye depuis des années, sans aucun succès ? Il doit en avoir le cœur net. Dès ce soir, il se rendra dans le quartier des faiseurs d’anges.


Nos amis les alchimistes

Je ne comprends pas, disait l’alchimiste. Le métal n’a pas donné d’or. Mais mon massif de pétunia s’est lui transformé en auge remplie de cochons. Ça pue, ça grouine… Ah, j’y suis ! Je me suis trompé de parchemin. J’ai utilisé celui pour transformer le pétale en porc.


Nos amis les alchimistes

Au Klondike, les alchimistes rêvent de transformer l’or en couvertures chauffantes.


Nos amis les alchimistes

— Consonne
— P
— Consonne
— L
— Voyelle
— O
— Consonne
— M
— Consonne
— B
— Alchimiste Hans ?
— Deux lettres…
— Alchimiste Fritz ?
— Pas mieux.


Nos amis les alchimistes

Paris, le 15  mai 1564
La confrérie des alchimistes fait exécuter Midas pour concurrence déloyale.


Nos amis les alchimistes

L’alchimiste vient de réussir à changer l’eau en vin. Étonnamment, et bien qu’il trouve là sa découverte sans grand intérêt, on lui voue un culte sans comparaison, construisant même des églises par milliers pour célébrer un miracle qui finalement n’aurait dû intéresser que les piliers de bar.


Nos amis les alchimistes

L’alchimiste vient de trouver l’exacte formule de la pierre de rainette. Bien évidemment, cela ne change pas le plomb en or. Mais cela transforme les grenouilles en princes charmants. Et l’agence matrimoniale qu’il vient d’ouvrir lui assure fortune et notoriété. C’est toujours ça de pris.


Nos amis les alchimistes

Prague, 1915
En variant la composition de l’œuf philosophique, l’alchimiste obtenait parfois des résultats étonnants. Ainsi sa pierre philosophale lui permit de transformer un jeune voyageur de commerce en cancrelat. L’expérience se prouva être sans grand intérêt, sauf pour la littérature.


Nos amis les alchimistes

Prague, juillet 1603
L’alchimiste s’allie au Rabbi Loew. Et, de leur fructueuse collaboration, naissent les homoncules-golems. L’industrie du nain de jardin vient d’être créée.


Nos amis les alchimistes

Après des années de pratique, l’alchimiste, sa fortune dilapidée, les poumons rongés par les émanations toxiques, la peau jaunie et brûlée par le soufre, convint que, même sans pierre philosophale, il avait réussi à changer l’or en fumée.


Nos amis les alchimistes

Un des descendants de Nicolas Flamel connut une certaine gloire dans les années soixante-dix. Il officiait comme dentiste. Et s’il était bien incapable de guérir la plus bénigne carie, ses clients appréciaient beaucoup la manière dont il mettait en valeur leurs plombages.


Nos amis les alchimistes

Depuis des siècles, les alchimistes suisses tentent en vain de transformer l’or en barre en tablettes de chocolat.


Nos amis les alchimistes

L’alchimiste du XXIe siècle ne cherche plus à transmuter le plomb en or. Il a d’autres préoccupations. Dans sa quête pour changer les feuilles A4 en billet de banque, il tente de créer la photocopieuse couleur philosophale.


Nos amis les alchimistes

Lassé de ne pas parvenir à réaliser le Grand Œuvre, l’alchimiste brisa l’œuf philosophique de rage. J’en ai soupé de toutes ces salades ! s’écria-t-il. Et il se fit de tout cela un simple hors-d’œuvre.


Nos amis les alchimistes

— Herr Professor, que puis-je faire pour vous ?
— Tout, monsieur l’alchimiste. J’ai bien psychanalysé les symboles alchimiques, mais il me reste encore tellement de boulot pour analyser tout ce qu’il y a à analyser, et si peu de temps…
— Ah, je vous vois venir. L’élixir de longue vie !
— Ya ! Tout à fait, monsieur l’alchimiste. Forever Jung, I wanna be, forever Jung.


Nos amis les alchimistes

Non, le plombier ne se rendra pas  chez l’alchimiste. Il ne se sent pas l’âme d’une Daphné moderne. Aucune envie d’être changé en l’orier.


Nos amis les alchimistes

— Ça y est, j’ai trouvé la formule me permettant de transmuter le plomb en or !
— Fabuleux, Maître ! Qu’allons-nous faire maintenant ?
— Trouver la poule aux œufs de plomb. Et nous serons immensément riches !


Nos amis les alchimistes

— À partir de la semence d’un homme disait l’alchimiste, je crée des homoncules.
— Et si cet homme s’appelle Danton ? demanda l’apprenti.


Nos amis les alchimistes

On déconseille à l’alchimiste de ranger sa pierre philosophale dans les poches avant de son pantalon. Si ce dernier prétend que cela lui détend les pattes, il risque fort bien de finir avec des nouilles encore.


%d blogueurs aiment cette page :