Les ateliers

Afin de fidéliser les utilisateurs à nos produits, nous vous proposons, ici-même, d’en expliquer brièvement les fonctionnalités.

Transports hors du commun (Juin 2012)

Une réalisation commune du staff de la Fabrique, qui explorera les mile et une façons de se déplacer avec ses amis les humains, de se rendre au boulot, de revenir du boulot, de partir en vacances, de revenir de vacances, d’aller rendre visite à à la famille, de traverser la France, la Navarre et le reste du monde, de bouger, bouger, et toujours bouger (car, on vous le rappelle : “c’est reculer que d’être stationnaire…”).

Ronge d’une nuit d’été (Juin 2012)

Une réalisation de Jacques « Ouroboros EBE » Fuentealba qui nous va grignoter la micro-littérature un mois durant, pour le bonheur de tous.

In da club (Juin 2012)

Une réalisation de DJ Benoît Giuseppin, qui vous narrera les histoires d’un soir qui se tissent en boîte de nuit grâce à son set de micronouvelles remixées à 150 BPM. Et c’est gratuit pour les filles.

Règlements de contes (Juin 2012)

Une réalisation de Karim Berrouka qui démontrera que l’activité d’aliénation sociale qui consiste à se marier et à avoir beaucoup d’enfants relève plus de la malédiction que du happy end.

Fantômes et âmes en peine (Mai 2012)

Une réalisation commune du staff de la Fabrique, qui va vous hanter pendant au moins un mois, et qui permettra à ses collaborateurs de vous démontrer qu’ils sont des pros du boulet .

Clopes et autres fumeries (Mai 2012)

Une réalisation de Timothée Rey, notre glorieux invité du mois, qui fera des ronds de fumée entre deux mégots pour la gloire. Attention, fumer, c’est Satan, et Timothée est son prophète.

Nos amis les alchimistes (Mai 2012)

Une réalisation de Karim Berrouka qui sortira alambics et cornues pour réaliser, non pas son Grand Œuvre, mais sa micro contribution mensuelle. Ne s’attendre à aucune révélation : le plomb restera du plomb (sinon l’auteur vivrait depuis longtemps dans un château aux Iles Grenadines).

(Micro)écrits en urgence (Mai 2012)

Une réalisation de Jacques « Ouroboros EBE » Fuentealba qui arpentera les salles bondées des hôpitaux afin de recueillir les plus poignants témoignages de cette population en détresse à laquelle on enseigne quotidiennement les vertus de la patience.

Diables, démons et diablotins (Avril 2012)

Une réalisation commune du staff de la Fabrique, qui va sentir le soufre et péter des flammes. Les personnes intéressées par une petite invocation et une éternelle damnation peuvent s’inscrire directement au secrétariat.

La vérité est ici (Avril 2012)

Une réalisation de Karim Berrouka qui a eu accès aux X-Files des X-Files, celles que ni les pontes du FBI, ni les scénaristes de la série n’ont jamais eues en main. Il vous raconte tout. Attendez-vous à des révélations franchement dégueulasses et de l’indicible horreur (sans oublier un tour de manège gratos pour celui qui choppera la queue du petit-gris).

Télé (Avril – Mai 2012)

Une réalisation de Benoît Giuseppin, qui passera ses journées et ses nuits à tenter de décoder les arcanes télévisuelles pour nous en offrir la substantifique moelle où fleurissent culture, noblesse de l’esprit, et gloire éternelle de nos aïeux. Ou un truc dans le genre.

Microscoops (Avril – 6 Mai 2012)

Une réalisation de Jacques « Ouroboros EBE » Fuentealba qui selon son humeur cryptera ou décryptera l’actualité – en particulier politique, vu les temps étranges que nous vivons en ce mois d’avril. Un petit tour gratuit, là aussi, et même une deuxième de prévu pour mai, avec sans doute un réveil en forme de gueule de bois après les élections.

En dérangement (Mars 2012)

Une réalisation issue de nos cerveaux malades qui s’arrêtera sur les troubles mentaux de toutes sortes, qu’il s’agisse de folie passagère, de paranoïa, de dédoublement de la personnalité, d’amnésie ou de… de… Mince, comment ça s’appelle déjà ?

Nous allons au parc (Mars 2012)

Une réalisation itérative de notre employé du mois, Santiago Eximeno, qui nous montrera que tout peut arriver dans un parc, pour peu qu’on ait des enfants, des parents, des pelles et/ou des seaux. Vraiment tout.

Bombes et légendes (Mars 2012)

Une réalisation de Karim Berrouka qui, ce mois-ci, va faire péter les conteurs.

Dans l’espace (Mars 2012)

Une réalisation de Benoît Giuseppin, qui s’attachera à marcher dans les pas des astronautes et autres créatures encore plus étranges habitant le vide spatial. Dans une optique purement scientifique, il va sans dire.

Bateaux (Mars 2012)

Une réalisation de Jacques « Ouroboros EBE » Fuentealba qui se jettera à l’eau, avec ses micro-histoires (de) bateau(x).

Vies artificielles (Février 2012)

Une réalisation commune qui décortiquera en laboratoire ou sur un établi d’alchimiste les robots, golems et autres homoncules, et vous permettra, en vous illuminant de son savoir, de faire la différence entre un robot Moulinex et un T-1000. Ce qui peut être, ma foi, très utile en cas de soulèvement des machines.

Cartoons (Février 2012) [Annulé pour cause de grand froid]

Une réalisation de Karim Berrouka, qui nous révèlera enfin tout ce que la bienséance et la morale nous cachaient de la vie des personnages de dessins animés. Tremblez, enfants du monde, la réalité est parfois cruelle !

Bandes-annonces (Février 2012)

Une réalisation de Benoît Giuseppin, qui va vous faire découvrir en avant-première les productions que, par chance, vous ne verrez jamais, que ce soit sur le petit ou le grand écran. Bref, du direct-to-vide-ordures en mode texte uniquement.

Peurs d’enfance (Février 2012)

Une réalisation de Jacques « Ouroboros EBE » qui explorera nos (t)erreurs de jeunesse, extirpera pour vous les monstres sous vos lits d’enfance et ceux de vos placards couverts de stickers Hello Kitty ou Action Man.

Poésie médiévale japonaise & Cie (Janvier – Février 2012)

Une sélection et une traduction réalisées par Laurent Fuentealba de poèmes provenant de la 7ème anthologie Impériale, le Senzaï waka Shû, ou Recueil de Mille Années (anthologie compilée entre 1183 et 1188 sur ordre de l’Empereur Goshirakawa, par Fujiwara no Shunzeï (1115-1204) et du Man’Yôshû, anthologie privée du VIIIème siècle. La traduction finale a été révisée par M. Michel Vieillard-Baron, professeur des universités à l’INALCO. (Pour chaque poème, sont indiqué à sa suite le nom de l’anthologie – la section, Amour, Voyage, le numéro du poème dans l’anthologie – le nom du poète quand il est connu.)

Super-héros (Janvier 2012)

Une réalisation commune qui s’intéressera à ces redresseurs de torts épris de justice, de grands idéaux et fâchés avec leurs couturiers. Les machiavéliques super-vilains qui ne rêvent que de faire péter la Terre tous les quatre matins ne seront pas en reste. Micronouvelles en Dolby Surround, avec des “Pow”, “Pam”, “Shebaaah” et autres onomatopées incluses.

Jeux (Janvier 2012)

Une réalisation de Jacques « Ouroboros EBE » qui vous fera plonger dans l’enfer du jeu, des tripots les plus malfamés de Las Vegas aux angoissantes parties de Bingo de l’hospice Nos vieux jours de la Baule. Il ne reviendra pas sur les cartes, qu’il a déjà battues et rebattues au premier mois de la Fabrique, si vous avez un peu suivi. Quoi qu’il en soit, faites vos jeux, rien ne va plus !

Dictons à la con (Décembre 2011)

Une réalisation commune qui revisitera toutes les expressions de grand-mère, les proverbes imagés, maximes, adages, sentences et autres aphorismes en les dépoussiérant pour vous en révéler le véritable sens.

Bonhommes de neige & Cie
(Décembre 2011 / Janvier 2012)

Une réalisation de saison de Benoît Giuseppin, qui vous parlera de ces étranges intrus qui squattent vos jardins en cette période hivernale, et que vos enfants tripotent et carottent. Selon le budget alloué, il pourra même y avoir quelques textes à effets spéciaux, avec des traîneaux volants, des rennes à nez rouge et des lutins crétins.


Le Bestiaire Fabuleux d’Albert Lü
(Décembre 2011 – Janvier 2012)

Une réalisation de Karim Berrouka, qui a exhumé des très lointaines profondeurs littéraires des sous-sols la Grande Bibliothèque d’Arkham-Daoulas ce manuscrit longtemps considéré comme perdu, et qui vous en livre en exclusivité la traduction quasi intégrale (il n’est pas certain de ne pas avoir égaré quelques feuillets ou tomes lors de sa remontée vers le monde des vivants).

Étalons et canassons (Décembre 2011)

Une réalisation de Jacques « Ourobos EBE » Fuentealba, qui exhibera encore une fois son amour inconsidéré des bêtes en vous parlant de chevaux, centaures, cheval de Troie, licornes, Pégase et autres saloperies d’équidés. Si vous êtes sages, il vous conviera à un barbeuk avec Mon Petit Poney pour le Réveillon de Noël.

Cirque (Novembre 2011)

Oyez, oyez, Mesdames, et Messieurs ! Osez entrer dans le monde merveilleux des forains et vous découvrirez des romans-fleuves domptés par d’intrépides directeurs littéraires et réduits à un entrefilet dans les pages des petites annonces du Magazine Littéraire, des femmes barbantes et des hommes-troncs échappés d’églises malfamés, ainsi que le clou de notre spectacle : le Site de Littérature Microscopique le plus Hilarant de France et de Navarre !

Gamers Inside (Novembre 2011)

Une réalisation de Nathalie Dau qui mettra à l’honneur cette race à part que sont les nerds, geeks, no life et gamers en tout genre dans leur environnement naturel pixelisé et leur quotidien touchant (et déstabilisant !). Jamais jeux de mots et jeux vidéo n’ont eu tant en commun !

Préhistoire de France
(Novembre 2011)

Une réalisation de Karim Berrouka qui explorera à coups de massue les premiers pas de l’homme et de ses prédécesseurs, comme de leurs animaux de compagnie préférés. Les amateurs de steaks de mammouth et de barbouillages sur les murs moites des grottes sombres peuvent se réjouir : la microlittérature se penche enfin sur leurs passionnantes passions.

Cupidons (Novembre 2011)

Une réalisation de Benoît Giuseppin qui vous invitera à suivre les flèches pour trouver le grand amour. Un hommage à un corps de métier tout dévoué au bonheur des hommes et des femmes ; un hymne au plus beau et au plus pur des sentiments qui puisse exister sur la Terre, qui déplace des montagnes et sans lequel la vie ne serait sans doute pas la même… Le supplément guimauve est à 0,50€.

Crise, grève et dépression (Novembre 2011)

Une réalisation de Jacques « Ourorobos EBE » Fuentealba qui, sous Lexomil, vous parlera de la crise, la grève et la dépression dans tous ses états, en essayant de vous convaincre, toutes couleurs politiques confondues, de le rejoindre au fond du gouffre. Là où seul le noir absolu règne.

Voisins, voisines (Octobre 2011)

« Le voisin est un animal nuisible assez proche de l’homme. Très proche, trop proche. C’est d’ailleurs de cette proximité que naît la nuisance du voisin. », nous enseignait Desproges en son temps. Nous vérifierons cette assertion tout au long du mois, en vous présentant un panel de ce qui se fait de mieux près de chez nous.

Et, en ce qui concerne les ateliers persos des trois patrons / collaborateurs :

Petites Genèses (Octobre 2011)

Une réalisation de Karim Berrouka qui se souvient avec émotion des premiers pas de l’univers et de l’humanité. Hommage aux créateurs et à leurs petites excentricités qui nous ont valu le privilège d’exister (et de nous en rendre compte).

États d’ivresse (Octobre 2011)

Une réalisation toute en sobriété de Benoît Giuseppin, qui vous narrera l’ivresse dans tous ses états et les déboires de ceux qui s’y adonnent. Les sacs à vomi se trouvent sous vos sièges.

Le Paris secret d’Émile Delcroix (Octobre 2011)

Une réalisation de Jacques « Ourorobos EBE » Fuentealba qui, une fois n’est pas coutume, profitera de la tribune qui lui est offerte avec la Fabrique de Littérature Microscopique pour faire sa pub. Il s’agira ce mois-ci de microfictions se déroulant dans l’univers du roman qu’il vient tout juste de sortir aux éditions Walrus : Émile Delcroix et l’ombre sur Paris. Dépaysement steampunk et féérique garanti.

École (Septembre 2011)

Une réalisation commune à la gloire de l’éducation nationale, sponsorisée par Charlemagne et Jules Ferry, qui rappellera de mauvais souvenirs à presque tous, et donnera un bref aperçu des années de souffrances à venir aux autres.

Fées (Septembre 2011)

Une réalisation de José Luis Zárate, qui présente le quotidien poético-absurde des fées, leurs déboires avec les chasseurs et éprouve notre capacité à croire ou, du moins, à suspendre notre incrédulité. Une expérience littéraire toute particulière, avec de vrais morceaux de merveilleux dedans.

Enfer et damnation (Septembre 2011)

Une réalisation de Jacques « Ouroboros Ebe » Fuentealba, qui vous plongera dans les affres infernales de la Grande Fournaise et de ses damnés, avec moult jurons et malédictions au passage. Diableries, pactes iniques et plans d’enfer garantis !

Fossoyeurs (Septembre 2011)

Une réalisation de Benoît Giuseppin qui, après les faucheurs et les thanatopracteurs, continue son exploration de la filière professionnelle de la mort et s’occupe de déterrer les secrets des fossoyeurs. Promis, quand il aura fini, il remettra tout bien dans les bonnes boîtes.

Dragons (Septembre 2011)

Une réalisation de Karim Berrouka qui va ravir les fans de grosses bestioles qui pètent les flammes.

Vacances (Août 2011)

L’art de la glande et du farniente, le stress du départ à 5 heures du matin, la grand-mère qui s’étouffe avec ses bulots à la Baule, le grand requin blanc en Nouvelle-Zélande qui vous course et veut remplacer Médor, votre chien lâchement abandonné sur le parking de l’aéroport Charles-de-Gaulle… Autant de jolies histoires racontées en commun qui vous feront un bel album de vacances !

Cha(sseurs iv)rognes (Août 2011)

Une réalisation de Jacques « Ouroboros Ebe » Fuentealba, qui s’attache à vous présenter sous leur meilleur jour les chasseurs ivrognes ou encore « charognes ». Il passera au crible, avec du gros calibre, les us et coutumes de cette étrange communauté qui sévit dans nos forêts.

Zoos et autres ménageries (Juillet 2011)

Une réalisation commune, qui nous révèle tout de la vie des bêtes des deux côtés des barreaux.

Nuit (Juillet 2011)

Une réalisation de Jacques « Ouroboros Ebe » Fuentealba, qui vous prouvera que la nuit, en micronouvelles, ne se résume pas aux proverbes absurdes et hilarants du Bulletin de l’Insondable mais qu’on peut en dire, Oh ! Dieu… bien des choses en somme.

Pompes funèbres (Juillet – Août 2011)

Une réalisation de Benoît Giuseppin qui, après les faucheurs, continue d’explorer la filière professionnelle de la mort, en s’intéressant au thanatopracteur et à tous ses collègues qui interviennent après le dernier souffle, et avant la dernière demeure.

Opéra (Juillet- Août 2011)

Une réalisation de Karim Berrouka, qui vous fera chanter tout l’été.

Petit Poucet (Juin 2011)

Une réalisation commune qui nous dit tout des grandes aventures d’un être exceptionnellement doué pour semer sa vie au gré des chemins et entretenir le doute dans les estomacs.

Habits et autres accessoires (Juin 2011)

Une réalisation de Jacques « Ouroboros Ebe » Fuentealba, qui intéressera tout le monde, sauf peut-être les nudistes. Indispensable pour savoir comment s’habiller en vue d’une réception de l’ambassadeur ou d’un concert underground dans un squat miteux. (Définir accessoires, me dit-on, est accessoire. Nous savons tous de quoi il s’agit. Et si ça n’est pas clair… ça le deviendra en lisant les textes.)

Faucheurs (Juin 2011)

Une réalisation de Benoît Giuseppin, qui évoque la vie des pourvoyeurs de mort, agents de la Grande Faucheuse en mission ici-bas pour récolter les âmes et semer la zizanie. Parce que la Patronne ne peut pas être en personne derrière chaque clampin qui clamse.

Sourcier (Mai 2011)

Une réalisation commune, qui nous dit tout de l’homme qui recherche l’eau, de ses douleurs, de ses joies. Et du bain de lait qu’il s’offre une fois la nuit tombée, afin de tout oublier.

Cartes (Mai 2011)

Une réalisation de Jacques « Ouroboros Ebe » Fuentealba, qui jouera cartes sur table et vous dira tout, tout, tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur les tarots, les CB, les cartes routières, du ciel ou à puces…

Histoires d’Hercule (Mai – Juin 2011)

Une réalisation de Karim Berrouka, qui nous raconte, avec force passion et moult détails, tout ce qu’on vous a caché sur le père spirituel de Musclor. Et qui aurait mieux fait de rester dans les oubliettes de la mythologie.

Femmes à lunettes et autres binoclards (Mai 2011)

Une réalisation de Benoît Giuseppin, qui nous révèle tout de cette population si proche et pourtant si mystérieuse des porteurs de lunettes – car si ses sujets féminins ont, selon la croyance populaire, une passion pour, disons, les longues-vues, il serait dommage de réduire toute une catégorie socio-oculaire à ce seul cliché.


%d blogueurs aiment cette page :