Archives de Catégorie: 06 Cupidons

Figures libres

Tous les cupidons vous le diront : contrairement aux idées reçues, les plus difficiles à atteindre sont les cœurs sans cible.

Publicités

Cupidons

Ils avaient réussi, ils avaient atteint leur but ultime. Le monde n’était qu’amour. De l’amour partout, de l’amour toujours. Et les peuples agonisaient, étouffés sous la guimauve.


Cupidons

Au bistrot du coin, le cupidon provoque quelques amourettes, en jouant avec ses fléchettes.


Cupidons

Nous sommes les cupidons, nous sommes les uniques pourvoyeurs d’amour et, sachez-le, nous n’existons pas.
Vous saisissez ce que ça implique ? En même temps, vous n’êtes pas obligés de nous croire.


Cupidons

Ceux qui reçoivent une flèche dans leur sommeil passent leur vie à chercher la fille de leurs rêves.


Cupidons

Les pointes des flèches de cupidons sont faites dans un métal extrêmement rare. Il est extrait au cœur de mines profondes, par des petits enfants, dans un pays au loin dont on taira le nom, dans des conditions forcément déplorables. C’est malheureux, mais il faut pouvoir fournir le monde entier, et si on se contentait des quelques artisans traditionnels qui vous forgent une pointe toutes les deux semaines, selon on ne sait quelle technique ancestrale, c’est pas tous les jours que quelqu’un tomberait amoureux. Alors que maintenant, c’est tous les jours que chacun peut tomber amoureux. À ce propos, vous faites quelque chose, ce soir ?


Cupidons

On retrouva les Bisounours massacrés, les tripes a l’air, baignant dans une mare de sang. Les cupidons n’aimaient pas la concurrence.


Cupidons

« On n’a pas besoin d’amour, ici ! Vos flèches, vous savez où vous pouvez vous les mettre ? »
Les cupidons découvrent une nouvelle forme de plaisir.


Cupidons

Le playboy part en chasse. Soudain, il aperçoit une biche, innocente, insouciante. Vous voyez venir la suite… une flèche d’amour qui se fiche dans le cœur de la belle enfant ? Vous n’y êtes pas, le playboy ne chasse qu’au gros calibre.


Cupidons

Le cupidon bande son arc. Zdoïng !
Zdoïng ! Le nouvel amoureux fait pareil. Sans arc.


Cupidons

Ce soir, c’est grosse teuf. Plein de gars, de minettes. On sera pas trop de cinq cupidons pour assurer le quota de la soirée. Y a de l’amour dans l’air, c’est moi qui vous le dis. Dans l’air, sur les canapés, dans la cuisine, dans les chambres – dans tous les coins. Attention, les mecs arrivent. Visons… Et maintenant, tous, décochons !
D’ailleurs, c’est marrant, c’est à peu près ce que se disent les filles.


Cupidons

« Quelle merde ! » songe le cupidon. Une déviation l’oblige à emprunter un chemin de cambrousse cahoteux. Il n’en mène pas large : à l’arrière du camion, une pleine cargaison d’amour pur, hautement instable. Au sortir d’un virage, un animal déboule. Coup de frein, embardée, sortie de route. L’engin s’écrase quelques mètres plus bas, dans un champ où bivouaquaient quatre randonneurs, et explose.
Deux semaines plus tard, la nouvelle communauté hippie compte déjà près d’une centaine de membres.


Cupidons

Vous êtes seul ? Vous cherchez l’amour ? Nous avons la solution. Appelez la ligne Cupidon, au 09 64 85 18. Téléphonez-nous, nous vous promettons de décocher.


Cupidons

Une opération d’envergure, qui doit être la première étape de la victoire de l’amour sur le monde. Des commandos de cupidons, aux quatre coins de la planète, prennent pour cible les puissants de ce monde. Ensuite, une fois ceux-ci rendus à de nobles sentiments, les troupes idylliques pourront envisager, à moyen terme, de faire de la Terre un endroit de bonté pure. Dans la nuit du 17 au 18 septembre, des chefs d’État, des PDG de grands groupes, des banquiers, des décideurs de toute sorte sont dans la ligne de mire des troupes d’élite de l’amour.
L’opération est un fiasco. Personne n’avait songé au détail pourtant évident qui ruinerait les efforts mis en œuvre et protégerait la plupart des puissants : les flèches transpercent les poitrines, mais n’atteignent nul cœur.


Cupidons

On a beau l’appeler le sniper, à cette distance, difficile de viser juste. La flèche rate complètement sa cible. Loin des yeux, loin du cœur, comme on dit.


Cupidons

Des bonbonnes de gaz. À l’intérieur, des pointes de flèches en guise de projectiles. Boum ! Attentat d’amour dans le métro parisien. Soudain, les passagers arrêtent de se faire la gueule.


Cupidons

Non, mais ce foutu cupidon pourrait faire son job jusqu’au bout. Ça rime à quoi, de s’occuper de l’un mais pas de l’autre ? De me faire tomber amoureux d’elle sans que ce soit réciproque ? Tu n’avais plus de traits dans ton carquois ? J’avais rien demandé, moi. Déjà, si on m’avait donné le choix, j’aurais opté pour un meilleur parti. Mais là, en plus, elle en a rien à péter de ma tronche. Je suis condamné à crever de désir pour elle pendant qu’elle fait les yeux doux à un autre. Saloperie de cupidon. Arrache-moi cette flèche du cœur. Arrache-la, c’est le plus sage. Même si je ne le veux pas, même si je préférerais que tu en plantes une dans le sien, pour moi. Ma raison s’échappe par la plaie dans ma poitrine. Allez comprendre.
Tu m’entends ? Est-ce que tu m’entends ? Tu t’en fous, tu es déjà loin, parti répandre ton amour, aveuglément, stupidement, sans état d’âme. Pourriture.


Cupidons

Nous avons affaire à un détraqué. Il a lardé le pauvre homme de 57 coups de flèche dans la poitrine. La victime est morte d’un arrêt du cœur qui n’a pas supporté de trop battre la chamade.


Cupidons

Répandre l’amour et n’y goûter jamais soi-même, ce n’est pas une vie. Le cupidon retourne son arme contre lui, tire, et s’effondre… amoureux.


Cupidons

Ah ! se désolent les cupidons, si nous étions dans les rangs des archers, les guerres se résoudraient plus simplement.


Cupidons

La flèche atteignit sa victime alors que celle-ci abattait sa faux sur l’archer. Le cupidon rendit l’âme sur le coup, tandis que le faucheur, déjà inconsolable, se maudissait.


Cupidons

Avant, on avait le choix entre quoi ? La flèche classique, et la perforante pour les cœurs de pierre. Maintenant, le marché s’est diversifié. On en trouve de toutes les couleurs, des parfumées, des vibrantes, des King Size… on finit par se demander quelle est leur véritable finalité.


Cupidons

Ce cupidon se faisait appeler Œdipe. C’était lui, le petit malin qui, juché sur l’épaule des mères, décochait ses traits sur les gamins.


Cupidons

Quand il s’occupe des coups de foudre, le cupidon utilise un arc électrique.


Cupidons

Un bête accident, la flèche qui se plante quelques centimètres trop bas. Le cœur se tait, l’estomac parle. Et l’amoureux dévore sa désirée.


Cupidons

Aime-moi, murmure le cupidon désespéré en décochant flèche sur flèche sur celle que son cœur irraisonné a choisi. Mais pour chaque trait qu’elle reçoit, la belle s’éprend d’un nouvel homme. Et le cupidon se maudit de faire son propre malheur.


Cupidons

Ça lui a pris comme ça. Un coup de folie. Il est sorti dans la rue avec son arme et a tiré sur quiconque se trouvait sur son chemin. Une centaine de victimes. Le cupidon n’a toujours pas été arrêté, et la partouze géante dure maintenant depuis trois heures.


Cupidons

Voilà qui ferait un beau couple. Le latin lover et la bimbo. Le cupidon vise le cœur de la blonde sculpturale et décoche son trait. Paf ! Une prothèse mammaire vient d’éclater.


Cupidons

Tous les cupidons ne sont pas des flèches, mais au moins leur métier leur tient à cœur.


Cupidons / États d’ivresse

On prétend que l’amour est aveugle. Parfois, il est juste bourré.


%d blogueurs aiment cette page :